GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie: un soldat turc a été tué dans une attaque des forces kurdes (ministère de la Défense)
    • Chili: trois morts dans les troubles à Santiago
    • Transport aérien: le plus long vol direct de l'histoire organisé par Qantas, parti de New York, a atterri à Sydney
    France

    Affaire du Crédit lyonnais: Bernard Tapie renvoyé en correctionnelle

    media Bernard Tapie a épuisé toutes les possibilités de procédure en nullité. L'affaire va donc se poursuivre au pénal, comme le demandait le parquet. REUTERS/Charles Platiau

    Bernard Tapie a été renvoyé ce mercredi 20 décembre 2017 en correctionnelle dans l'affaire concernant l'arbitrage controversé qui lui a permis de recevoir 404 millions d'euros pour solder son litige avec le Crédit lyonnais. L'homme d'affaires et ex-ministre français doit être jugé pour « escroquerie » et « détournement de fonds publics ».

    Bernard Tapie aura tout tenté pour empêcher ce procès pénal. En vain. Les juges ont très logiquement suivi les réquisitions prises par le parquet de Paris, sans toutefois retenir la circonstance aggravante de bande organisée.

    En 2008, grâce à un arbitrage, Bernard Tapie s'était vu octroyer plus de 400 millions d'euros, une indemnisation record pour solder son litige avec le Crédit lyonnais sur la vente d'Adidas. Une décision surprenante, car jusqu'alors, tous ses précédents recours devant la justice avaient échoué.

    Mais la bataille judiciaire est repartie de plus belle lorsqu'il est apparu que Bernard Tapie n'était pas le simple bénéficiaire de cette sentence privée, mais qu'il en était plutôt l'architecte.

    Ils seront donc cinq à comparaitre devant le tribunal correctionnel pour escroquerie et détournement de fonds publics : l’un des trois arbitres, Pierre Estoup, l’avocat Maurice Lantourne, un ex-directeur de cabinet du ministère de l'Economie, Stéphane Richard, et François Rocchi, chargé de gérer les passifs du Crédit lyonnais.

    Une question se pose : Bernard Tapie pourra-t-il comparaitre?  Atteint d'un cancer de l'estomac, il est aujourd'hui très affaibli.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.