GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • L'Otan indique vouloir «réexaminer» son engagement au Kosovo à cause de sa nouvelle armée (Stoltenberg)
    • Armée au Kosovo: la Serbie restera «sur le chemin de la paix» (Premier ministre)
    • Strasbourg: le marché de Noël rouvre en présence de Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur
    • La Chine indique vouloir suspendre les surtaxes douanières sur les voitures importées des Etats-Unis (officiel)
    • Japon: dix facultés de médecine ont falsifié les résultats au concours d'entrée, indique le ministère de l'Education
    • Kosovo: le Parlement vote la création d'une force armée (AFP)
    • Attaque de Strasbourg: sept personnes en garde à vue, dont deux nouvelles la nuit dernière (procureur de Paris)
    • Côte d'Ivoire: l'opposant Henri Konan Bédié évoque une alliance avec l'ex-président Gbagbo
    • Manifestation des «gilets jaunes»: pour l'«acte V» à Paris, un dispositif «semblable» à celui de samedi dernier (préfet de police)
    • Chine: le premier réacteur nucléaire EPR dans le monde entre en service commercial
    France

    Clôture des états généraux de l’alimentation: la FNSEA voit rouge

    media La présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, accuse de «triche» la grande distribution. AFP/Eric Piermont

    Après cinq mois de travaux, le Premier ministre Edouard Philippe clôture ce jeudi 21 décembre les états généraux de l'alimentation. Une loi sur les prix alimentaires en France sera proposée en début d'année afin de mieux encadrer les relations commerciales entre la grande distribution, les industriels et les producteurs. Cependant, le pari n’est pas encore gagné. A quelques heures de la clôture, Christiane Lambert, la présidente de la FNSEA, premier syndicat des agriculteurs, vient de raviver les tensions en accusant mercredi la grande distribution de « triche » dans ses relations commerciales avec les industriels et producteurs agroalimentaires.

    La future loi devrait relever le seuil de revente à perte des produits alimentaires dans les grandes surfaces. En clair, la distribution serait obligée de revendre au minimum tout produit alimentaire au prix qu'elle l'a acheté majoré de 10 %, pour couvrir les frais de logistique des producteurs. La loi envisagerait aussi un encadrement des promotions limitées à 34 % du prix de vente et à 25 % des volumes.

    Ces propositions inquiètent la grande distribution. Un mois après la signature d'une charte pour des négociations commerciales sincères entre les acteurs de la filière, permettant aux agriculteurs de se rémunérer au juste prix, la présidente du premier syndicat des agriculteurs (FNSEA) tire la sonnette d'alarme.

    La charte, non contraignante juridiquement, ne serait pas respectée lors des négociations annuelles entre la grande distribution et les industriels qui fixent les prix alimentaires pour l'année à venir. Selon Christiane Lambert, dans 75 % des négociations, les enseignes de distribution mettent la pression auprès des industriels de la transformation pour obtenir des baisses de prix allant de moins 2 % à moins 10 %. L'inverse de ce que prévoit la charte qu'ils ont signée.

    Furieuse, la présidente de la FNSEA les accuse de se comporter en prédateur et invite Emmanuel Macron à « taper du poing sur la table » vis-à-vis de la grande distribution pour protéger les producteurs.

    Une parade à la loi LME de 2008

    L’accusation lancée par la FNSEA réveille les tensions du premier jour entre producteurs et distributeurs, qu'on avait cru apaisées par les dizaines de débats en ateliers tenus depuis juillet.

    Proposés durant la campagne électorale d’Emmanuel Macron, les états généraux de l’alimentation ont été convoqués pour tenter de donner de l'air aux producteurs en corrigeant les excès de la loi LME votée en 2008, qui a permis le déclenchement de guerres de prix bas dans la distribution.

    Dans un premier temps, le gouvernement espérait trouver une solution à l'amiable sans forcément recourir à la loi. Mais le ton des échanges a rapidement convaincu qu'une loi serait nécessaire. Le 11 octobre, le président l'avait annoncée pour « le premier semestre 2018 », par ordonnances, pour gagner du temps.

    Le ministère de l'Agriculture a confirmé qu'une loi était bien « en préparation », mais a souligné que les arbitrages sur les pourcentages et les seuils « ne sont pas rendus ». « Il y a une grosse bataille en cours », a indiqué une source proche du dossier, « tous les scénarios sont testés ».

    Avec AFP

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.