GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Avril
Samedi 21 Avril
Dimanche 22 Avril
Lundi 23 Avril
Aujourd'hui
Mercredi 25 Avril
Jeudi 26 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: un élu rend sa Légion d'honneur pour dénoncer la politique migratoire

    media Médecin humanitaire et élu à Metz, Raphaël Pitti a décidé de rendre sa Légion d'honneur pour protester contre la politique migratoire du gouvernement Macron. JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

    Ancien médecin de guerre notamment en Syrie, élu au conseil municipal de Metz, dans l'est de la France, mais également soutien d'Emmanuel Macron, Raphael Pitti dénonce le désengagement de l'Etat vis-à-vis des migrants et décide de rendre sa Légion d'honneur.

    « Pour un bon Noël, monsieur le Président », tel est le titre de cette lettre adressée au président de la République, Emmanuel Macron, et publiée dans les colonnes du quotidien Libération.

    Les mots sont forts : « J'ai honte de mon pays ». « Et d'entendre le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, dire qu'un Erythréen ou un Syrien peut demander l'asile, mais pas un Sénégalais, ce n'est pas à lui de décider qui a le droit de demander l'asile », s'insurge le conseiller municipal Raphaël Pitti.

    Conditions « indignes »

    Ce médecin humanitaire, élu à Metz, dans l'est de la France, proteste en ces termes : « 60 000 migrants ont été accueills en 2016 dans des conditions indignes de notre République. Depuis longtemps, l'Etat est défaillant dans la prise en charge des réfugiés qui ont risqué leur vie pour venir en Europe. Recevez-les, monsieur le président, écoutez-les ».

    De la parole au geste, il n'y qu'un pas. Et il est fort. L'élu renonce au titre d'officier de la Légion d'honneur qu'il a reçu en juillet dernier des mains d'Emmanuel Macron. « Je ne peux accepter cette promotion, dit-il, et je la restitue pour conserver ma liberté de parole ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.