GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Janvier
Samedi 20 Janvier
Dimanche 21 Janvier
Lundi 22 Janvier
Aujourd'hui
Mercredi 24 Janvier
Jeudi 25 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Corse: entrée en fonction de la Collectivité unique, aux mains des nationalistes

    media Jean-Guy Talamoni (2e à D) et Gilles Simeoni (D), de la liste nationaliste «Pé a Corsica», qui domine largement la Collectivité territorialie unique corse. PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

    La nouvelle collectivité de Corse débute ses travaux le 2 janvier 2018. La cérémonie d'investiture des nouveaux élus a lieu dans l’après-midi, ce mardi. Les nationalistes y sont attendus en nombre, puisqu'ils ont remporté la majorité absolue aux élections de décembre. Ils vont dominer cette « super-région », unique en France.

    La Collectivité unique de Corse, dotée de compétences très larges, remplace désormais les deux départements et l'ancienne collectivité territoriale. Les nationalistes ont décroché 41 des 63 sièges de cette assemblée et la totalité de ceux du conseil exécutif, sorte de mini-gouvernement.

    Ils ont à présent pour objectif d’obtenir davantage d'autonomie et même un véritable statut pour la Corse. Trois revendications principales se dégagent : l'amnistie des prisonniers, la reconnaissance du corse comme langue officielle avec le français et, enfin, la création d'un statut de résident pour limiter l'accès à la propriété.

    Pour l'instant, le gouvernement a opposé une fin de non-recevoir à ces demandes, qui nécessiteraient une révision de la Constitution. Edouard Philippe a conseillé aux élus de commencer par exercer les nouveaux pouvoirs qui leur sont conférés par la collectivité unique territoriale avant d'en réclamer d'autres.

    L'exécutif a tout de même nommé une Mme Corse, la ministre Jacqueline Gourault, qui devrait se rendre à Ajaccio vendredi 5 janvier. Sans attendre sa venue, les nationalistes devraient profiter de la cérémonie de ce mardi pour adresser de nouveaux messages forts au gouvernement. Le dialogue entre Paris et Ajaccio reprend donc déjà des allures de bras de fer.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.