GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Parti socialiste: Stéphane Le Foll se lance à son tour dans la bataille

    media Le ministre de l'Agriculture et porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, devant le président Hollande et le secrétaire général de l'Elysée, Jean-Pierre Jouyet. Paris, mai 2014. ERIC FEFERBERG/AFP

    Stéphane Le Foll est candidat à la tête du Parti socialiste. Après le député Luc Carvounas et l'élu européen Emmanuel Maurel, c'est le troisième à se lancer dans la course. Le député, ancien porte-parole du gouvernement, veut «redresser» le parti qui était majoritaire sous la présidence Hollande mais qui a été laminé lors des dernières élections.

    C'est un proche de François Hollande qui se lance. Directeur de sa campagne présidentielle, ministre de l'Agriculture pendant tout son quinquennat, porte-parole du gouvernement, jusqu'au bout, Stéphane Le Foll a défendu le bilan du Président, lançant en 2016 le mouvement «Hé oh la gauche»...

    Et aujourd'hui encore, il pense que le Parti socialiste ne pourra pas se relever s'il rejette tout ce qui a été fait pendant cinq ans. Plusieurs anciens ministres de François Hollande le soutiennent. « Je serai candidat, a déclaré ce mardi matin l'ancien ministre sur l'antenne de nos confrères de BFM. J’ai réfléchi depuis cinq-six mois, j’ai écrit un texte, j’ai travaillé. J’ai aussi pris le temps de mesurer à la fois les défis et les difficultés. J’ai respecté aussi l’ensemble des choix qui pouvaient être faits. Et à partir de maintenant je suis décidé à relever un défi, des défis pour lesquels le parti socialiste a besoin, à la fois de se renouveler, de s’adapter, d’être à nouveau entendu. C’est ce que je propose aux militants, puisque c’est à eux maintenant de trancher.

    «Le parti d'avant» ?

    Entré au PS en 1991, Stéphane Le Foll a été élu deux fois député dans la Sarthe. Lors des dernières législatives, il n'avait pas de candidat La République en Marche. S'il s'est ensuite abstenu lors du vote de la confiance au gouvernement, il a voté contre la loi de finances.

    Il croit que la sociale-démocratie a encore un avenir, ce compromis entre travail et capital que défend le PS depuis François Mitterrand. Une façon de penser obsolète, pour une partie de la nouvelle génération. « Stéphane Le Foll, c'est un peu trop les années 2000, le parti d'avant », tacle un représentant du groupe des quadras, qui se cherche un nouveau candidat après la défection de Najat Vallaud-Belkacem.

    Les candidats à la succession de l'ex-premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis ont jusqu'au 27 janvier pour se faire connaître, l'élection étant prévue le 29 mars, et le congrès du parti les 7 et 8 avril.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.