GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Octobre
Samedi 20 Octobre
Dimanche 21 Octobre
Lundi 22 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 24 Octobre
Jeudi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Agression à la prison de Vendin-le-Vieil, le personnel en colère

    media Le centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil dans le Pas-de-Calais (Hauts-de-France). Denis Charlet / AFP

    En France, jeudi 11 janvier, trois gardiens d'une prison du nord de la France ont été légèrement blessés au cours d'une agression commise par l'islamiste allemand Christian Ganczarski, considéré comme le cerveau des attentats de Djerba en Tunisie en 2002. Le détenu était sous la menace d'un transfert vers les Etats-Unis. Le personnel pénitentiaire appelle à un «blocage total» des prisons lundi 15 janvier et dénonce le «laxisme» des gouvernements successifs face au traitement des détenus radicalisés les plus violents.

    Christian Ganczarski finissait de purger en France une peine de 18 ans de prison, pour son rôle clé dans la préparation de l'attentat de la synagogue de Djerba. S'il était libérable d'ici à la fin du mois de janvier, planait cependant sur lui la menace d'une extradition ves les Etats-Unis. Car Ganczarski, vieux routard du jihad, est également soupçonné d'avoit participé aux attentats du 11 septembre 2001.

    Converti à l'islam, cet homme de 51 ans fut responsable du cryptage des réseaux de communication d'al-Qaïda et a vécu aux côtés de Ben Laden en Afghanistan. Selon des renseignements pénitentiaires, Ganczarski semblait prêt à tout pour empêcher ou retarder son transfert outre-Atlantique...

    Armé d'un ciseau à bout rond

    Jeudi 11 janvier, à 16 heures alors qu'il avait demandé à sortir de cellule pour téléphoner, l'islamiste allemand a donc agressé trois surveillants, armé d'un ciseau à bout rond et d'un couteau de cantine, les blessant légèrement. La section du parquet antiterroriste de Paris a rapidement ouvert une enquête pour tentatives d'assassinat.

    Mais ce grave incident provoque la colère des personnels pénitentiaires. Les syndicats appellent à un « blocage total » des prisons lundi 15 janvier. Ils dénoncent le « laxisme » des gouvernements successifs face au traitement des détenus radicalisés les plus violents. Cette prison de Vendin-le-Vieil doit accueillir le mois prochain Salah Abdeslam à l'occasion de son procès à Bruxelles.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.