GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Février
Mardi 20 Février
Mercredi 21 Février
Jeudi 22 Février
Aujourd'hui
Samedi 24 Février
Dimanche 25 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Economie: tout roule pour Renault en 2017

    media Le ciel s'est éclairci pour Renault en 2017 avec de bonnes ventes à l'étranger. REUTERS/Eric Gaillard/File photo

    Les bons chiffres de Renault à l'international: le constructeur automobile français annonce une hausse de ses ventes de 8,5% sur l'année 2017. Au total, 3 700 000 véhicules ont été écoulés dans le monde. Les plus grosses progressions dans les pays émergents. Notamment en Asie et en Russie.

    La Russie, dont le marché automobile a rebondi de plus de 11% l'an dernier, est l'endroit où il fallait être confirme Thierry Koskas, directeur commercial de Renault. « Entre Lada et Renault, nous représentons plus d’un quart des ventes en Russie. Donc on bénéficie à plein de ce marché », dit-il.

    Mais il y a aussi le Brésil, l'Iran, la Turquie, l'Inde, d'autres pays dits émergents où Renault veut imposer sa marque. La bonne stratégie, d'après Gaëtan Toulemonde, analyste auto à la Deutsche Bank : « Il y a huit zones ou huit pays sur lesquels le groupe met des implantations industrielles qui font plus de 100 000 unités chacun. Donc, en fait, le risque est assez réparti ».

    Reste le gros morceau, le grand défi en Extrême-Orient, explique le directeur commercial de Renault : « En 2018, évidemment, nous continuons avec nos ambitions et notre leadership en Europe, mais le grand développement à l’international, ce sera la Chine et c’est en 2019 ».

    Renault y a doublé ses ventes cette année. Négligeable, précise l'analyse Gaëtan Toulemonde : « On parle de 70 000 unités vendues dans un pays de 25 millions. Ils sont très en retard par rapport aux autres. La Chine ne sera pas déterminante pour Renault ».

    Mais Renault mise sur un véhicule électrique à petit prix, construit avec le partenaire chinois DongFeng.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.