GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 9 Novembre
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Détenus radicalisés en France: combien et dans quelles conditions?

    media Vue de la prison de Carquefou, près de Nantes (illustration). REUTERS/Stephane Mahe

    En France, les personnels de prison poursuivent leur mouvement de colère après plusieurs agressions commises par des détenus radicalisés. Combien sont-ils, et comment les surveille-t-on ?

    Il existe en France deux types de détenus radicalisés. Il y a ceux emprisonnés pour des faits de droit commun (cambriolage, trafic de drogue, violence, etc.). Certains sont en détention provisoire, en attente d'un jugement, mais tous ont été repérés par les autorités pour radicalisation. Ils seraient 1 150 dans les prisons françaises. Répartis sur l'ensemble du territoire, ils font l'objet d'une attention particulière, mais faute de moyens, ne sont pas séparés des autres détenus.

    Et il y a les personnes incarcérées pour des faits de terrorisme. Ils sont 505 détenus, dont 50 femmes. Leur parcours au sein de l'administration pénitentiaire est personnalisé. Ils passent d'abord quatre mois dans un Quartier d'évaluation de la radicalisation. Il en existe trois en France dans lesquels travaillent des psychologues et des experts chargés de définir le degré de radicalisation de chacun. Les profils les plus durs sont ensuite envoyés dans la prison de Lille-Annœullin, où 40 cellules spécialisées les accueillent.

    Les autres sont répartis dans une vingtaine d'établissements partout en France afin de soulager la région parisienne qui accueille 300 des 500 détenus pour terrorisme islamiste.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.