GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Mai
Lundi 21 Mai
Mardi 22 Mai
Mercredi 23 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 25 Mai
Samedi 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Pékin exclu d'exercices militaires: la Chine regrette une mesure «non constructive» (ministre)
    • La Banque centrale américaine envisage de relever «bientôt» ses taux d'intérêt (Fed)
    • Italie: Giuseppe Conte désigné chef du gouvernement (présidence)
    France

    Calais: un face-à-face abrupt entre Macron et associations d'aide aux migrants

    media Le président Macron a rencontré les responsables d'associations d'aide aux réfugiés, à la sous-préfecture de Calais, le 16 janvier 2018. Denis Charlet / POOL / AFP

    Entre les associations d’aide aux migrants et Emmanuel Macron, les relations ne sont pas au beau fixe. En se rendant à Calais ce 16 janvier, le chef de l’Etat a essayé de répondre à certaines de leurs critiques et a organisé en fin de journée une rencontre pour se dire les choses en face.

    Avec notre envoyée spéciale à Calais,  Valérie Gas

    Certaines associations d’aide aux migrants ont préféré ne pas venir : Utopia 56 et l’Auberge des migrants avaient annoncé dès la veille qu’elles n’enverraient personne. Au dernier moment, après les discours d’Emmanuel Macron, Médecins du monde a pris la même décision.

    Migrants: à Calais, Macron affiche son soutien aux forces de l’ordre

    Et c’est par la voix du représentant d’Human Rights Watch que le sujet de ces défections a été abordé :

    « Cela montre très clairement qu'il y a un malaise, une tension comme vous l'avez souligné...», commence le porte-parole, coupé par le chef de l'Etat : « C'est dur de dialoguer avec quelqu'un qui n'est pas là. Les gens qui ont fait le choix de ne pas être là, ils font le choix de ne pas dialoguer. »

    Emmanuel Macron ne veut pas endosser la responsabilité de ce rendez-vous manqué. L’une des explications au malaise, c’est la circulaire qui autorise des agents préfectoraux à recenser les migrants dans les centres d’accueil. Pour le représentant du Secours catholique, c’est inacceptable :

    « Cette loi que vous souhaitez, interpelle-t-il, cette circulaire qui piétine la sacralité de l'accueil, tout cela n'est pas mené en notre nom. »

    Mais Emmanuel Macron riposte avec une pointe d’énervement : « Les gens qui parlent de rafles, les gens qui parlent de police sont mensongers et indignes du débat. »

    A la une: «Migrants, bienvenue au pays des droits de l’homme…»

    Le face-à-face a duré près de deux heures. Et pour le représentant de l’association Salam, « c'est quand même peut-être l'occasion pour le mouvement associatif de travailler ensemble, parce qu'en face de nous on a un président qui a mûri son projet. Et bien nous, il faut qu'on soit collectivement forts pour amender certains points de vue ».

    Le débat sur la loi asile et immigration n’est pas fini.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.