GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: Olivier Faure en pole position pour prendre les rênes du PS

    media Le président du groupe PS à l'Assemblée nationale, Olivier Faure, le 3 juin 2017. Eric FEFERBERG / POOL / AFP

    Ils sont officiellement cinq à convoiter la tête du Parti socialiste : Delphine Batho, Luc Carvounas, Emmanuel Maurel, Stéphane Le Foll et Olivier Faure. Le président du groupe PS à l'Assemblée nationale engrange les soutiens. Après Martine Aubry jeudi 18 janvier, c’est la fédération de Haute-Garonne, la deuxième plus grande de France, qui s’est prononcée en sa faveur.

    A une semaine de la clôture des candidatures dans la course à la tête du PS, Olivier Faure semble faire la course en tête. Rejoint par plusieurs élus locaux, il a enregistré jeudi 18 janvier un soutien de poids : celui de la maire de Lille, Martine Aubry. L'ancienne première secrétaire compte toujours au sein du parti, même si elle a perdu de son influence ces derniers temps.

    Ce vendredi, c'est avec le jeune premier secrétaire de la fédération de Haute-Garonne qu'Olivier Faure s'est affiché. Le patron des députés socialistes à l'Assemblée est en train de mener une opération séduction auprès de la nouvelle garde, sans pour autant négliger les historiques du parti.

    Face à lui, les quatre autres candidats semblent à la peine. Stéphane Le Foll reste trop identifié au quinquennat précédent et n'a pour l'instant le soutien que des barons de la Hollandie. Luc Carvounas et Emmanuel Maurel tentent de tirer leur épingle du jeu en prônant un dépassement des clivages. Quant à Delphine Batho, elle entend participer à un congrès dont elle critique ouvertement les modalités d'organisation.

    En coulisses, les tractations se poursuivent. Les candidats ont jusqu'au 27 janvier pour déposer leur motion. Les élections se tiendront les 15 et 29 mars.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.