GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Mardi 25 Juin
Mercredi 26 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 28 Juin
Samedi 29 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • France: Jean-François Ricard a été officiellement nommé à la tête du parquet national antiterroriste
    • Canicule en France: le mercure va encore grimper ce jeudi, journée la plus chaude; pollution à l'ozone et risques sanitaires à venir
    • Hôpitaux: plus de neuf Français sur dix soutiennent la grève aux urgences (sondage)
    • Commerce: Trump dénonce les taxes douanières «inacceptables» imposées par l'Inde
    • G20: le président chinois Xi Jinping est à Osaka pour participer à la réunion
    France

    Cannabis: vers un assouplissement des peines en France?

    media Environ 140 000 personnes sont interpellées chaque année en France pour consommation de cannabis mais les peine de prison sont extrêmement rares (à peine 1% des cas). AFP/Files Continental

    Alors que plusieurs pays européens ont déjà dépénalisé l’usage du cannabis – sa consommation est même légale en Espagne – la France ne semble pas décidée à franchir le pas. Un rapport parlementaire récent préconise néanmoins deux solutions visant à ne punir les contrevenants que financièrement. Il sera présenté mercredi à l’Assemblée nationale.

    Une amende forfaitaire, entre 150 et 200 euros, plutôt qu'une interpellation suivie d'une garde à vue : c'est ce que préconise un rapport parlementaire pour sanctionner les consommateurs de drogues et recentrer le travail des forces de l'ordre sur la lutte contre les trafics. Promesse d'Emmanuel Macron, cette mesure, si elle concerne en principe tous les stupéfiants, sanctionne dans les faits les usagers du cannabis, dont le nombre est en augmentation constante en France.

    Éviter le conflit police - justice

    La France est en tête des pays d'Europe pour la consommation chez les moins de 16 ans. DR

    Alors que la consommation de cannabis est passible en France d'un an de prison et de 3 750 euros d'amende, la peine est très rarement prononcée. Ce rapport, que s'est procuré l'AFP et qui sera présenté en commission des lois mercredi, préconise deux solutions: l' « amende forfaitaire délictuelle » (basée sur celle existant depuis 2016 pour les conducteurs qui font défaut de permis ou d'assurance), et la contravention. La première, défendue par le député Éric Poulliat (LREM), autorise les forces de l'ordre à verbaliser le consommateur arrêté dans l'espace public.

    La drogue saisie devra ainsi être détruite, le nom de l'usager inscrit dans un fichier national, et en cas d'impayés, les huissiers seront chargés de recouvrir la dette. « L'amende forfaitaire permettra de mettre une amende mais aussi d'engager des poursuites judiciaires » envers les trafiquants, en gardant le volet pénal, a précisé M. Poulliat à l'AFP. « Cette procédure est encore trop lourde », estime pour sa part Robin Reda, député LR de l'Essonne et co-rapporteur, qui privilégie la contravention. Celle-ci « évite le rapport conflictuel entre la police et la justice et d'éventuelles contestations d'amende », explique-t-il. M. Reda préconiserait que le montant de la contravention se situe entre 150 et 200 euros.

    Ces deux propositions « ne sont pas des outils qui répondent à la question de la baisse de la consommation, mais à celle de la consommation en espace public », a dit M. Reda. Même si un jeune de 17 ans sur deux (48%) a déjà consommé du cannabis, aucune de ces deux amendes ne pourra s'appliquer aux mineurs, dont le régime juridique est différent. En 2016, 17 millions de personnes âgées de 11 à 64 ans ont déclaré avoir fumé au moins une fois du cannabis au cours de leur vie. Parmi eux, 5 millions ont déclaré avoir fumé dans l'année et ils sont 1,4 million à avoir fumé au moins dix fois par mois, selon l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT).

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.