GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Prisons: la CGT et FO rejettent les nouvelles propositions du ministère

    media Des surveillants manifestent le 25 janvier devant la prison de Nacy-Maxéville. JEAN CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

    Alors que le mouvement de colère des surveillants de prison se poursuit en France, le gouvernement a formulé de nouvelles propositions pour calmer le jeu. Mais FO et la CGT pénitentiaire ont d’ores et déjà annoncé ce jeudi 25 janvier qu’ils ne signeraient pas le projet d'accord de la chancellerie.

    Après les multiples agressions qui les ont poussés à déclencher leur mouvement, les surveillants de prison réclament en priorité que leur sécurité soit assurée.

    C'est sur ce point notamment qu'avaient achoppé les négociations avec Nicole Belloubet mardi dernier. La ministre de la Justice a semble-t-il revu sa copie. Les nouvelles propositions mises sur la table concernent principalement les détenus radicalisés et violents. Avec comme principale annonce une augmentation de leur prise en charge spécifique dans des quartiers dédiés.

    Les gardiens de prison se voient également proposer de meilleurs équipements, comme des gilets pare-balles, des alarmes portatives et plus d'effectifs, avec le recrutement de 1 100 surveillants supplémentaires dans les quatre années à venir.

    Dernier volet des propositions de Nicole Belloubet : la rémunération, avec une hausse des primes et des indemnités. L'enveloppe qui y est consacrée s'élève à 30 millions d'euros.

    Mais le syndicat FO pénitentiaire a annoncé jeudi dans un communiqué qu'il ne signerait pas les propositions présentées par le ministère de la Justice. Tout comme la CGT pénitentiaire, qui a fait savoir qu'une large majorité de ses adhérents s'était également prononcée pour un refus du projet d'accord de la chancellerie.

    De son côté, Emmanuel Macron a déclaré que le Premier ministre Edouard Philippe et lui-même avaient « pleine confiance » et soutenaient « pleinement » la ministre de la Justice pour résoudre la crise des prisons. « La ministre est à la manœuvre et, je suis sûr, aura une solution négociée avec les organisations » syndicales, a estimé le président de la République.

    « Aujourd'hui, il y a une proposition qui est sur la table, il faut que chacun se positionne. Il faut que chacun ait le sens des responsabilités. Nous avons fait des propositions, nous considérons qu'elles sont tenables (...) je ne m'engage pas sur des choses qui ne sont pas tenables », a pour sa part affirmé Edouard Philippe lors de son rendez-vous hebdomadaire avec les internautes sur Facebook.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.