GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 21 Mai
Mardi 22 Mai
Mercredi 23 Mai
Jeudi 24 Mai
Aujourd'hui
Samedi 26 Mai
Dimanche 27 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Gastronomie: les étoilés 2018 du Guide Michelin

    media Le Guide Michelin a dévoilé son palmarès 2018 lundi 5 février à Boulogne-Billancourt, près de Paris. Les chefs Marc Veyrat (en noir) et Christophe Bacquié (poing levé) raflent trois étoiles. REUTERS/Gonzalo Fuentes

    C'est le rêve de tout chef cuisinier qui ouvre son restaurant : obtenir une, puis deux, puis trois étoiles au célèbre Guide Michelin. Lundi 5 février 2018, le célèbre guide rouge remettait ses fameux trophées devant un parterre de cuisiniers mondialement connus. La France compte deux nouveaux chefs triplement étoilés : Marc Veyrat, l'homme au chapeau noir, et Christophe Bacquié. Mais aussi cinq nouveaux deux étoiles. Cinquante chefs, jeunes pour la plupart, ont reçu leur première étoile.

    C'est une remise de prix qui n'a rien à envier au monde du cinéma ou de la chanson. Lumières, musique, public déchaîné. Tout est pensé pour qu'une étoile au Guide Michelin soit un souvenir inoubliable.

    « C’est un truc de dingue, un rêve de gosse qui se réalise. C’est une consécration. Beaucoup d’émotion, les larmes. C’est juste génial, on profite », confie Romain Hubert, chef du restaurant L'Emulsion, qui vient de décrocher son premier macaron à 36 ans.

    Comme pour s'assurer qu'il ne rêve pas, chaque chef cherche la critique de son restaurant dans le Guide. Et la déguste avec gourmandise, comme le chef Hubert : « "Le cadre contemporain, élégant, c’est la merveille des recettes fines et précises, avec des remarquables variations de saveurs et de textures." C’est une grande fierté. »

    → Écouter sur RFI : Quand la BD donne à goûter la gastronomie

    Une étoile au Michelin, ce sont jusqu'à 40 % de clients supplémentaires et beaucoup de touristes étrangers. Mais derrière les fourneaux, pas de magie. Toute cette reconnaissance a un prix.

    « Derrière une étoile, chez nous, c’est à peu près 15 heures de travail par jour, une semaine de vacances à un an », explique Dorian Van Bronkhorst, chef étoilé à L'Atelier Yssoirien. Beaucoup de sacrifices derrière une étoile ? « Oui, énormément, énormément. »

    Et un premier macaron au Guide Michelin n'est pas synonyme de repos, bien au contraire. Car d'une année à l'autre, si l'on peut obtenir une deuxième étoile, on peut aussi tout perdre.

    → À relire : Mort de Paul Bocuse, le « pape » français de la grande cuisine

    J'ai démarré le travail très jeune, 18 ans dans la vie active, mais 16 ans à l'école hôtelière. Je m'attèle depuis ce jour-là, avec des rencontres de chefs extraordinaires, à essayer d'aller, de monter toujours plus haut.
    Christophe Bacquié, trois étoiles au Guide Michelin en 2018 06/02/2018 - par Pierre Olivier Écouter

    ► Approfondir : Les restaurants étoilés du Guide Michelin 2018 (site officiel)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.