GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Février
Samedi 17 Février
Dimanche 18 Février
Lundi 19 Février
Aujourd'hui
Mercredi 21 Février
Jeudi 22 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Corse: suspense entier avant le discours de Macron à Bastia

    media Le président de la République française, Emmanuel Macron, devant le portrait de Napoléon 1er avec la ministre Marlène Schiappa et le directeur Philippe Costamagna, le 6 février 2018 au palais Fesch-Musée, le musée des beaux-arts d'Ajaccio. REUTERS/Christophe Petit Tesson/Pool

    Au deuxième jour de son déplacement en Corse, le président français doit prononcer, ce mercredi 7 février 2018 à Bastia, un discours dans lequel il va présenter sa vision pour l'île de Beauté. Un moment de clarification pour Emmanuel Macron, attendu sur les questions posées par les nationalistes.

    Avec notre envoyée spéciale en Corse,  Valérie Gas

    C'est l’heure de vérité pour le chef de l'Etat. Il s’est entretenu pendant près de deux heures, mardi soir à Ajaccio, avec les dirigeants nationalistes de la collectivité de Corse, Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni. Une discussion « franche et directe », selon l’Elysée.

    Mais à l’issue de cette rencontre, personne ne s’est exprimé. Emmanuel Macron est parti prendre son avion pour Bastia et ses interlocuteurs, qui devaient prendre la parole, ne l'ont finalement pas fait. Ils n’ont même pas confirmé officiellement leur présence au discours à Bastia ce mercredi.

    Difficile de savoir si des compromis ont été trouvés sur les principales revendications des nationalistes sur lesquelles il n’y a pas encore eu de fin de non-recevoir du gouvernement : inscription de la spécificité corse dans la Constitution, rapprochement des détenus incarcérés sur le continent, statut de résident.

    « Giron républicain »

    Le suspense reste entier mais dans la population, sur l'île de Beauté, les avis sont partagés au sujet de l’impact du discours d’Emmanuel Macron. « Quoi qu'il fasse et quoi qu'il dise, ça ne nous intéresse pas. Pour l'instant c'est le statu quo, on verra ce qu'il fera », lance Marc, ancien combattant nationaliste.

    Deux retraitées, Charlotte et Paulette, ont un avis tranché sur la question sensible du rapprochement des détenus ; elles ne veulent pas que le chef de l’Etat cède aux nationalistes. « Il n'y a pas de prisonniers politiques, on est en démocratie », tranche la première. « Qu'ils restent sur le continent », renchérit la seconde.

    D'après son entourage, le président Macron devrait délimiter dans son discours le cadre de la discussion, ce qu'il a appelé mardi le « giron républicain ». Il va certainement essayer aussi de sortir des seuls enjeux politiques et symboliques pour mettre sur la table les questions économiques et sociales.

    Les principaux élus nationalistes corses, dont Jean-Guy Talamoni et Gilles Simeoni, ont déjà décidé de boycotter le « déjeuner républicain » auquel les avait conviés Emmanuel Macron ce mercredi midi à Bastia, a-t-on appris auprès du député de Corse Jean-Felix Acquaviva. Tous ces responsables seront en revanche présent pour le discours qu'Emmanuel Macron va prononcer à Bastia.

    S'il n'y a pas aujourd'hui l'annonce de l'inscription de la Corse dans la Constitution, et de la gestion des dossiers des rapprochements des prisonniers, le message présidentiel serait mal compris localement
    Député socialiste du Val d’Oise, François Pupponi est présent en Corse pour la visite d’Emmanuel Macron 07/02/2018 - par Valérie Gas Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.