GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Brexit: la sortie du Royaume-Uni de l'UE est «un moment tragique pour l'Europe» (Juncker au quotidien «El Pais»)
    • Intempéries: le typhon Tapah menace le Japon, des centaines de vols intérieurs ont été annulés
    • Mondial 2019 de rugby au Japon: victoire et bonus pour l'Irlande face à l'Écosse (27-3)
    • Environnement: la ville de Paris organise, ce dimanche de 11h à 18h, la 5e édition de la Journée sans voiture
    • Suisse: des funérailles en montagne pour le Pizol, un glacier désormais disparu sous l'effet du réchauffement climatique
    • Sécurité dans le Golfe: l'Iran compte présenter à l'ONU un plan de coopération régionale (Rohani)
    • Pour l'Iran, la présence de forces étrangères dans le Golfe accroît l'«insécurité»
    France

    France: Olivier Faure, futur nouveau premier secrétaire du PS

    media Olivier Faure, candidat au poste de premier secrétaire du PS, le 7 mars dernier lors du débat avec ses camarades. GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

    Le président du groupe Nouvelle gauche à l'Assemblée nationale, qui était donné favori du scrutin interne au Parti socialiste, est arrivé largement en tête du premier tour jeudi 15 mars. Olivier Faure obtient plus de 40 % des voix, devant l'ancien ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll qui annonce ce vendredi se retirer de la course. Les deux autres candidats avaient été d'emblée éliminés.

    1 enro, son, Faure rassembleur

    Jeudi 15 mars, les militants du PS étaient invités à voter pour les textes d’orientation des quatre candidats en lice à la tête du parti. Un vote important pour la composition des instances, ainsi que pour déterminer les deux finalistes pour le poste de premier secrétaire.

    Le scrutin s'est bien passé avec une participation est plus importante que prévue : 35 000 à 40 000 votants sur 102 000 appelés aux urnes. Pas d'incidents majeurs, ni de triche a priori.

    Au vu des résultats ce jeudi soir, on s'acheminait vers un duel Olivier Faure-Stéphane Le Foll. « Sur les résultats, après échange avec les quatre candidats, je peux vous annoncer qu'un candidat est nettement devant, c'est Olivier Faure, suivi de Stéphane Le Foll, puis d'Emmanuel Maurel et enfin Luc Carvounas », a indiqué à la presse le coordinateur, Rachid Temal, la nuit dernière.

    « Le résultat est sans appel » : Stéphane Le Foll se désiste au profit d'Olivier Faure

    Mais compte tenu de l'avance d'Olivier Faure, étant donné aussi leur proximité idéologique, Stéphane Le Foll a - comme c'était attendu - annoncé son désistement ce vendredi au profit de son concurrent.

    « Je considère qu'avec le résultat qu'a obtenu Olivier Faure, avec sa motion il a vocation à devenir Premier secrétaire, déclare ce vendredi matin Stéphane Le Foll. Et donc il est candidat le 29, et je ne serai pas candidat le 29 mars. »

    Un deuxième tour est prévu le 29 mars.

    La campagne d'ouverture d'Olivier Faure

    Olivier Faure, chef de file des députés socialistes, a fait une campagne d'ouverture, ce qui lui a permis de séduire tant l'aile droite que l'aile gauche du parti, et de rafler le soutien des barons du PS, comme Martine Aubry par exemple. Mais il a également réussi à rassembler de plus jeunes cadres, comme Najat Vallaud-Belkacem et la bande dite des « quadras ».

    En ce qui concerne la base, le projet d'Olivier Faure, qui consiste à associer les militants à l'écriture du programme du PS, a séduit. Le chef de file des députés du parti a promis de lancer ce qu'il appelle des « chantiers » au cours de deux années à venir.

    Pour chaque sujet majeur qui fait débat au sein du parti, il organisera des consultations avec des experts, des intellectuels, des réunions publiques... A l'arrivée, les militants devront voter pour définir la ligne du parti de la rose.

    Ce sont donc eux qui trancheront les éternelles querelles ; Olivier Faure l'a répété aux sympathisants qu'il a rencontrés lors du tour de France des fédérations qu'il a réalisé ces dernières semaines.

    L'occasion pour lui, à qui certains reprochent son manque de charisme, de s'aguerrir en public. Mais Olivier Faure va devoir s'endurcir encore davantage s'il veut faire le poids face aux autres chefs de parti comme Jean-Luc Mélenchon ou Marine Le Pen.

    → Écouter sur RFI : « Une des forces du PS c’est sa capacité à débattre collectivement » (Rachid Temal, PS)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.