GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    La garde à vue de Sarkozy levée, vers une possible mise en examen

    media L'ex-président français Nicolas Sarkozy, ce mercredi matin 21 mars, alors qu'il quittait son domicile à Paris. REUTERS/Benoit Tessier

    La garde à vue de Nicolas Sarkozy a été levée mercredi 21 mars en début de soirée. L'ancien président de la République était entendu depuis la veille au matin dans les locaux de la police judiciaire à Nanterre, près de Paris, dans le cadre de l'enquête sur les soupçons de financements libyens de sa campagne victorieuse de 2007. Les juges se sont rendus sur place. Nicolas Sarkozy pourrait être mis en examen pour financement illégal de campagne électorale.

    Lagarde à vue aura duré environ 28 heures, alors que Nicolas Sarkozy aurait pu être entendu pendant 48 heures. Mais les enquêteurs ont peut-être estimé qu'ils avaient recueilli suffisamment d'informations.

    Alors trois possibilités se présentent : soit Nicolas Sarkozy a apporté des réponses convaincantes aux questions que se posaient les policiers et alors l'ancien président ressort libre. Soit il est convoqué à une date ultérieure. Soit, au contraire, les juges estiment avoir assez d'indices graves et concordants et ils décident de mettre Nicolas Sarkozy en examen.

    L'ancien président serait alors directement mis en cause au cours de l'instruction d'une affaire pénale. Et ce serait la troisième fois pour Nicolas Sarkozy. Cette fois pour financement illégal de campagne électorale, après l'affaire des écoutes téléphoniques et l'affaire Bygmalion.

    Pour le moment, Nicolas Sarkozy est devant ses juges qui sont arrivés dans la soirée au siège de la police judiciaire à Nanterre et qui doivent être en train de lui notifier leur décision.

    ► (Re) lire : Sarkozy et la Libye: une histoire tumultueuse parsemée de zones d'ombre

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.