GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Un an après sa disparition, le sous-marin argentin «San Juan» a été localisé dans l'Atlantique (officiel)
    • Incendie en Californie: le nombre de disparus dépasse 1000 personnes (shérif)
    • Les Etats-Unis vont établir une base militaire en Papouasie-Nouvelle-Guinée (Pence)
    • Le programme chinois des «Routes de la soie» n'est «pas un piège» (Xi Jinping)
    • Xi Jinping devant l'Apec: le protectionnisme est «voué à l'échec»
    France

    Financement libyen: l’avocat de Sarkozy va contester le contrôle judicaire

    media Nicolas Sarkozy, photographié le mardi 21 mars 2018, en sortant de son domicile. REUTERS/Benoit Tessier

    Thierry Herzog, l'avocat de Nicolas Sarkozy va faire appel du contrôle judiciaire imposé à l'ancien président, mis en examen mercredi dans l'enquête sur les soupçons de financement libyen de sa campagne victorieuse de 2007. Ce contrôle judiciaire lui interdit notamment de rencontrer les protagonistes du dossier.

    Ce contrôle judiciaire est une première pour un ex-chef de l'Etat sous la Ve République. Les juges d'instruction du parquet national Financier ont décidé de contraindre Nicolas Sarkozy.

    Il lui interdise de rencontrer neuf protagonistes du dossier, dont deux très proches, Claude Guéant et Brice Hortefeux. Il lui est aussi interdit de se rendre en Libye, en Égypte, en Tunisie et en Afrique du Sud.

    Thierry Herzog, avocat historique de l'ancien chef de l'Etat, ne compte pas en rester là, cette mesure coercitive, il entend bien rapidement la contester. Il l'a dit ce vendredi matin sur RTL: « Il y a en France un double degrés de juridiction. On a le droit de faire appel, je ferais appel de ce contrôle judiciaire et on verra ce que la chambre de l’instruction dira. Je vais prouver l’innocence du président Sarkozy. Je vais apporter la preuve de son innocence et on verra qui sont les malfaiteurs, qui sont les voyous, qui sont les assassins, qui sont les voleurs »

    Pour Thierry Herzog, le fait d'avoir convoqué  Nicolas Sarkozy pour une garde à vue, c'était « la chronique d'une mise en examen annoncée ».

    Il a rappelé que son client avait déjà par le passé été mis en examen notamment dans l'affaire Bettencourt, avant de bénéficier d'un non-lieu. Et Thierry Herzog d'assurer qu' « il en sera de même dans cette affaire ».

    Les affaires judiciaires qui empoisonnent Nicolas Sarkozy. RFI

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.