GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: le chef des communistes vietnamiens reçu à l'Elysée

    media Le président français Emmanuel Macron et le secrétaire-général du Parti communiste vietnamien, Nguyen Phu Trong, le 27 mars 2018. CHARLES PLATIAU / POOL / AFP

    Sans en avoir le titre officiel, Nguyen Phu Trong est le vrai patron du Vietnam. Le numéro un du Parti communiste vietnamien a été reçu à l'Elysée, ce 27 mars. Cette visite a été marquée par la signature de plusieurs accords commerciaux entre les groupes français et les entreprises vietnamiennes. Malgré l'appel de plusieurs ONG à propos des dérives autoritaires du régime vietnamien, Emmanuel Macron est resté très discret sur le respect de l'état de droit.

    Pas un mot sur la répression politique au Vietnam. L'Elysée assure que la question des droits de l'homme a bien été soulevée en privé, mais en public, Emmanuel Macron préfère mettre l'accent sur l'économie.

    « Les succès de votre pays sont impressionnants, a déclaré le président français au terme d'une visite du Parti communiste vietnamien, Nguyen Phu Trong. Votre produit intérieur brut a été multiplié par trois en dix ans. Un choix net a été effectué en faveur de l’ouverture internationale. Mais nous pouvons faire encore beaucoup mieux ».

    Pragmatisme

    Côté vietnamien, on se dit favorable à plus de coopération et d'échanges commerciaux. Mais pas question de s'immiscer dans nos affaires intérieures, prévient le patron du Parti communiste vietnamien. « Nous avons convenu de renforcer notre confiance politique dans le respect des différences en termes de régime politique et du principe de non-ingérence », déclare Nguyen Phu Trong.

    La France de 2018 se veut pragmatique. Le régime vietnamien reste une porte d'entrée en Asie du Sud-Est. Emmanuel Macron annonce même qu'il va se rendre au Vietnam l'an prochain en visite officielle. Et termine par : « Ce proverbe asiatique "le sourire que tu envoies revient vers toi". La France et le Vietnam se sourient aujourd’hui et vont ensemble vers un avenir partagé ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.