GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Jeudi 18 Avril
Vendredi 19 Avril
Aujourd'hui
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Blocage des universités: examens «maintenus» selon la ministre de l’Enseignement

    media Entrée de l'université de Nantes, bloquée par les étudiants protestataires. REUTERS/Stephane Mahe

    La ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal a assuré, lundi 9 avril, que 2018 ne serait « pas une année perdue » pour les étudiants et que les calendriers d'examens sont pour la plupart « maintenus », malgré les blocages pour protester contre les nouvelles conditions d'accès à l'université.

    Tolbiac, Montpellier, Lille, Bordeaux, Nantes, Nancy ou encore Strasbourg, une petite dizaine de sites universitaires font actuellement l’objet de tentatives de blocage par des étudiants, des militants et des professeurs pour protester contre la réforme de l’accès à l’université. A Bordeaux, le site de la Victoire, qui accueille en temps-normal quelque 3 000 étudiants, reste bloqué ce lundi 9 avril, obligeant les étudiants à aller suivre leur cours sur d’autres sites universitaires de l’agglomération. Si la fin du blocage du campus des Tanneurs à Tours a été votée en AG, ainsi qu'à Poitiers, il a été prolongé pour la fac de Lettres et Sciences humaines de Limoges et quant à la fac de lettres de Nancy, elle entre dans sa troisième semaine de blocage

    A Strasbourg, depuis ce lundi matin une soixantaine d’étudiants bloquent un bâtiment du campus universitaire du centre-ville. Poubelles, grillages et barrières ont été cadenassés aux portes, rendant impossible l’accès aux salles d’examen pour les étudiants. Quelques étudiants ont tout de même essayé de pénétrer dans le bâtiment, avant d'en être dissuadés par les « bloqueurs ».

    Se joindre aux « cheminots... »

    Pour la ministre de l’Enseignement supérieur, si les étudiants et militants, qui bloquent des sites universitaires, ont le droit de défendre les étudiants, « ils doivent aussi défendre le droit des étudiants à passer des examens et avoir des diplômes qui ne soient pas dévalorisés. » Elle poursuit sur CNews: « Si c'est nécessaire, on peut toujours décaler un examen. Mais ce qui me remonte des différentes universités, c'est que les calendriers d'examens sont maintenus et que toutes les conditions sont réunies pour qu'ils se passent sereinement. »

    La coordination nationale étudiante (CNE) qui s'est réunie ce week-end au sein de l'université Paris-Nanterre a appelé à une nouvelle mobilisation sur les campus, mardi 10 avril. Réunissant une centaine de délégués issus de « 35 universités », l'assemblée, via un communiqué, demande aux étudiants de « se mobiliser massivement mardi afin d'ancrer durablement la grève sur un maximum de campus ». La coordination invite également les étudiants à manifester le 14 avril « en lien avec la grève des cheminots » et à se « joindre à la journée nationale de grève du 19 avril ».

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.