GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Décembre
Vendredi 21 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Au Parlement à Strasbourg et à Epinal, Macron veut relancer son projet européen

    media Le président français Emmanuel Macron, lors de son discours sur l'Europe prononcé à la Sorbonne, à Paris, le 26 septembre 2017. REUTERS/Ludovic Marin/Pool

    Les séquences s'enchaînent pour Emmanuel Macron. A peine sorti de sa double opération de communication télévisuelle sur TF1 d'abord puis BFMTV, RMC et Mediapart ensuite, voilà le président de la République qui reprend son bâton de pèlerin pour aller parler d'Europe à Strasbourg mardi matin 17 avril devant le Parlement et à Epinal, dans les Vosges, le soir devant les citoyens.

    Refonder l'Europe pour donner aux citoyens l'envie d'y croire encore, c'est l'une des principales promesses de campagne d'Emmanuel Macron. A un peu plus d'un an des prochaines élections européennes, le moment est venu pour le chef de l'Etat français de rentrer dans le vif du sujet.

    Le discours de la Sorbonne, prononcé il y a sept mois, a donné le cadre de la vision et des propositions, maintenant Emmanuel Macron veut passer aux travaux pratiques. A Strasbourg, il va donc se livrer à une séance d'échanges avec les élus européens dans l'enceinte symbolique du Parlement.

    Et puis à Epinal, une petite ville choisie non pas parce qu'elle fut celle de Philippe Séguin, opposant aux Traité de Maastricht, dit-on à l'Elysée, mais parce qu'elle représente ces territoires en difficulté où le vote Front national est élevé, Emmanuel Macron va lancer la première consultation citoyenne. Face à quelques centaines de Français, il va écouter, répondre directement aux interrogations, bref, mouiller la chemise. Des débats identiques devraient être menés dans les prochains mois dans les autres pays européens.

    A chaque fois, il y aura des restitutions et un bilan en fin d'année. Objectif : faire remonter les attentes des citoyens. Une méthode participative déjà utilisée par Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.