GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    NDDL: les zadistes répondent favorablement aux «injonctions» du gouvernement

    media Des cars de CRS sur les départementales de la ZAD (Zone à défendre) de Notre-Dame-des-Landes, le 13 avril 2018. REUTERS/Stephane Mahe

    Une délégation d'occupants de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes a annoncé ce vendredi 20 avril, au sortir d'une réunion à la préfecture à Nantes, qu'ils acceptaient de déposer des projets nominatifs comme le demandait le gouvernement.

    C’était la réunion de la dernière chance, la réunion « ultime », avait déclaré la préfète des Pays-de-la-Loire Nicole Klein. Elle aura duré plus de deux heures et elle aura donc porté ses fruits puisqu'après une longue période d’indécision, une partie des occupants de la ZAD de NDDL a fini par accepter de déposer des projets nominatifs, qu’ils soient individuels ou collectifs.

    « Nous décidons aujourd'hui de répondre aux injonctions du gouvernement. Nous voulons stopper l'escalade de la tension sur la zone et obtenir enfin le temps nécessaire au dialogue et à la construction du projet que nous défendons, peut-on lire dans un communiqué des zadistes. Malgré le refus du gouvernement d'étudier notre proposition d’une convention collective, nous avons souhaité aujourd’hui faire un geste très concret de dialogue pour sortir de ce cycle infernal. »

    Projets nominatifs

    Les zadistes ont donc accepté de mentionner leur nom et état civil sur les documents qui définissent les grandes lignes de leur projet. Des initiatives en majorité agricoles : maraichage, apiculture, élevage de brebis, transformation du lait, mais aussi para-agricoles comme fabrication de pain, gestion des espaces boisés et des haies, artisanat et même activités culturelles.

    Si ces initiatives sont acceptées, les occupants obtiendront alors un bail précaire et pourront développer leur activité. D'autres occupants pourraient déposer leur dossier d'ici lundi, date butoir fixée par le gouvernement. Reste maintenant à savoir ce que celui-ci fera dès lundi des éventuels occupants qui n'auraient pas déposé de projet et resteraient sur le site. En tout cas, l'heure semble plutôt à l'apaisement. Côté zadiste, on parle même d'une opportunité de détourner enfin les projecteurs de Notre-Dame-des-Landes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.