GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Juillet
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
Jeudi 19 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 21 Juillet
Dimanche 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    NDDL: les zadistes défendent leur projet collectif

    media Les zadistes présentent leur projet collectif lors d'une conférence de presse, lundi 23 avril. DAMIEN MEYER / AFP

    Ce lundi soir à minuit tombe l'ultimatum fixé par l'Etat aux occupants illégaux de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, dans l'ouest de la France. Pour éviter de nouvelles expulsions, ils doivent se régulariser et envoyer leurs projets individuels à la préfecture de Loire-Atlantique. Mais les zadistes ont toujours des exigences collectives.

    Avec notre envoyé spécial à Notre-Dame-des-Landes, Alexis Bedu

    Les occupants de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes passent à la lutte administrative. Un dossier de 150 pages a été envoyé à la préfecture. Une barricade de papier pour développer le projet global qu'ils souhaitent pérenniser sur la ZAD tout en accédant aux demandes de l'Etat, à savoir recenser les zadistes présents et leurs activités.

    « Le problème, pour nous, n'a jamais été de donner des noms, mais que cette démarche soit collective. On refuse la logique d'individualisation que le gouvernement Macron applique partout, que ce soit au droit du travail, à la paysannerie... » explique l'un d'eux qui préfère garder l'anonymat.

    Les zadistes espèrent que l'Etat prendra en considération leurs demandes. Et ils le répètent : la ZAD, ce n'est pas chacun dans son coin, mais une imbrication de projets. Comme sur le lieu dit « de la Noé verte » où vit ce maraîcher. « La Noé verte, c'est un îlot foncier d'une dizaine d'hectares qui propose une activité de maraîchage, un verger collectif porté par des groupements d'achat nantais, l'installation d'un paysan crêpier, un jardin vivrier, avec l'expérimentation animale et le projet de conserverie », énumère-t-il.

    Sur la ZAD, l'heure est à l'apaisement. Même si des centaines de gendarmes mobiles sont toujours présents. Prêts à intervenir de nouveau si l'ordre était donné.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.