GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 10 Août
Samedi 11 Août
Dimanche 12 Août
Lundi 13 Août
Aujourd'hui
Mercredi 15 Août
Jeudi 16 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Notre-Dame-des-Landes: nouveau délai accordé aux occupants de la ZAD

    media Le Premier ministre Edouard Philippe a donné jusqu'au 14 mai aux occupants de la ZAD pour régulariser leur situation. Eric FEFERBERG / AFP

    Un nouvel ultimatum pour les zadistes de Notre-Dame-Des-Landes a été lancé ce jeudi 26 avril au matin par le Premier ministre, Edouard Philippe. Tous les militants qui n’ont pas intégré la procédure de régularisation ont vocation à être expulsés à partir du 14 mai.

    C'est un nouveau délai pour les zadistes. Ces derniers ont jusqu'au 14 mai pour régulariser leur situation, sinon c'est l'expulsion.

    Les militants dénoncent l’absence de gestes d’apaisement, une logique de chantage à l’expulsion. Ce n’est donc pas demain que les forces de sécurité vont quitter Notre-Dame-des-Landes.

    De son côté, Le Figaro a procédé à une estimation minutieuse de l’intervention à  Notre-Dame-des-Landes pour un total de 5 millions d’euros.

    Interrogé ce matin à la radio Europe 1, le Premier ministre Edouard Philippe a justifié ces dépenses : « C’est vrai que c’est cher. C’est vrai qu’on a en face de nous des gens qui - pour certains d’entre eux parce que je ne crois pas que les occupants illégaux de la ZAD soient totalement homogènes - sont parfois d’une très grande violence. Vous avez vu les images comme moi : provocation, violence, beaucoup de violence, pression d’ailleurs sur ceux qui veulent rentrer dans le droit chemin. Donc il fallait intervenir. »

    Selon Le Figaro, une unité de 75 CRS coûte par exemple 15 000 euros par jour, 3 000 euros par jour et par unité pour l’hôtellerie, sans oublier l’achat des grenades, de 30 à 50 euros chacune. Il faut ajouter aussi les péages, les hélicoptères, la nourriture.

    L’opération a débuté le 9 avril, il y a un peu plus de deux semaines. Et elle est toujours en cours.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.