GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Mai-68: il y a 50 ans, l'évacuation de la Sorbonne mettait le feu aux poudres

    media Des étudiants montent dans une voiture de police après leur arrestation pendant l'occupation et les manifestations à la Sorbonne, le 3 mai 1968. AFP

    C'était il y a 50 ans : le vendredi 3 mai 1968, la Sorbonne était occupée par des étudiants, avant d'être évacuée. Cette journée marquée par des centaines de blessés et arrestations a laissé des traces : quelques jours après, la convergence des luttes s’effectue.

    Ce vendredi 3 mai 1968, la Sorbonne est occupée. 400 étudiants tiennent le lieu dans un calme relatif. Mais ce jour-là, les membres du groupuscule fachiste Occident ont décidé d'en découdre et marchent vers l'établissement.

    Devant le risque de conflit violent, le recteur de l'académie de paris décide alors de faire appel aux forces de l'ordre pour déloger tous les occupants. L'intervention sera musclée, très musclée : les affrontements entre étudiants et policiers vont durer une bonne partie de l'après-midi pour se finir début de soirée.

    Le bilan est lourd : près de 500 personnes sont blessées, dont 200 policiers, et 574 étudiants sont arrêtés, dont les principales figures du mouvement.

    L’intervention policière, très musclée, met le feu aux poudres

    L’intervention des policiers est sans sommation et est très mal vécue dans le milieu universitaire. Elle va laisser des traces car l’université faisait jusqu'alors office de sanctuaire. Mais elle va aussi rapprocher les étudiants des ouvriers.

    En effet, trois jours plus tard, le 6 mai 1968, le premier tract d'un parti politique soutenant les étudiants est publié. C'est le confidentiel Parti communiste marxiste-léniniste de France qui en est à l'origine.

    Mais le mouvement est désormais lancé et la convergence des luttes n'est alors plus qu'une question de jours.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.