GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Septembre
Dimanche 16 Septembre
Lundi 17 Septembre
Mardi 18 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Violences du 1er-Mai: la difficulté de juger les casseurs

    media Face aux jets de projectile et dégradations, les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes et de lanceurs d'eau, ce qui a permis de disperser les casseurs. REUTERS/Christian Hartmann

    Six personnes soupçonnées d'être impliquées dans les heurts qui ont émaillé le défilé parisien du 1er-Mai ont comparu ce jeudi après-midi 3 mai devant le tribunal correctionnel de Paris. Pour deux d'entre eux, le procès a été reporté au 30 mai. Au total, 283 personnes ont été interpellées en marge du défilé. Parmi elles, 109 personnes étaient en garde à vue. La majorité d'entre elles sont poursuivies pour dégradations. Reste que pour les autorités judiciaires, il est toujours difficile d'en apporter la preuve.

    Mercredi, un premier suspect a écopé de trois mois de prison avec sursis pour le port de couteaux et d'un coup de poing américain. Il a été arrêté avant le début de la manifestation. Au tribunal il a indiqué faire du survivalisme dans les forêts de la région parisienne. L'argument n'a visiblement convaincu personne.

    Ce jeudi, trois hommes et une femme, soupçonnés d'être impliqués dans les heurts pendant le défilé parisien ont été jugés en comparution immédiate. Deux autres suspects qui ont comparu pour « participation à un groupement formé en vue de commettre des violences ou des dégradations » ont demandé le renvoi de leur procès pour mieux préparer leur défense. L'un d'eux, accusé d'avoir lancé une bouteille en verre en direction des forces de l'ordre, est également poursuivi pour violences contre deux personnes dépositaires de l'autorité publique. Les deux hommes âgés de 22 et 26 ans ont été placés en détention provisoire en attendant leur procès le 30 mai prochain.

    Néanmoins pour la justice parvenir à condamner les casseurs s'avère plutôt difficile. Pour confondre ceux qui ont saccagé les abris bus, les kiosques, les voitures, les commerces, il faut des preuves solides, surtout lorsque la personne interpellée n'a sur elle aucune arme par destination.

    La police judiciaire a alors recours aux images. Mais exploiter les vidéos surveillance et les images des vidéastes de la police n'est pas chose aisée. Pour mieux se dissimuler, les casseurs ont pris soin de revêtir le même uniforme : jean et blouson noir, casques et masques dissimulant leurs visages.

    Les policiers doivent alors se focaliser sur les détails, comme la marque d'une paire de baskets ou encore la couleur d'un caleçon qui dépasse. Les preuves ainsi recueillies restent néanmoins fragiles et elles ont peu de chance de prospérer devant un tribunal.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.