GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • La Chambre des représentants américains condamne les «commentaires racistes» de Trump
    • France: la ministre des Transports Élisabeth Borne nommée ministre de la Transition écologique et solidaire
    • Washington sanctionne le chef de l'armée birmane pour le «nettoyage ethnique» des Rohingyas
    France

    France: Marwan Muhammad lance une «consultation des musulmans» en ligne

    media Sortie de la prière à la Grande mosquée de Paris, le 1er septembre 2017. Zakaria ABDELKAFI / AFP

    Il veut consulter les musulmans de France sur internet. L'essayiste Marwan Muhammad a lancé mercredi 9 mai une plateforme pour « définir les bases de ce que pourrait être l'organisation des communautés musulmanes » dans le futur et « poser les fondations d'une relation constructive et franche avec l'Etat », comme il l’indique dans une tribune publiée par Le Monde. Et ce alors que le gouvernement a annoncé son intention de réorganiser le Conseil français du culte musulman (CFCM), sans détailler ses propositions. Pour l'essayiste, c'est au tour des musulmans de se saisir de la question.

    Marwan Muhammad a élaboré 17 questions, mises en ligne ce mercredi, pour donner la parole aux musulmans. L’ancien directeur du Collectif contre l’islamophobie en France, veut une consultation « ouverte », y compris aux non-musulmans et l’affirme : « Quelles que soient les réponses, il n’y a pas de mauvaises réponses ».

    La démarche est critiquée par les détracteurs du militant et ex-diplomate, comme le consultant Hakim El Karoui, collaborateur de l’Institut Montaigne, pour qui Marwan Muhammad « est sur un terrain victimaire » et « ne propose rien ». Mais aussi Ahmet Ogras, président du Conseil français du culte musulman (CFCM). Alors que l’organisme souhaite lancer sa propre consultation d’ici fin juin, il dénonce auprès de l’Agence France presse une initiative « pas très fair play ».

    Le rapport entre Etat et islam au coeur de la démarche

    Quoiqu’il en soit, la question centrale de ce questionnaire anonyme est sans doute : L’Etat doit-il participer à l’organisation du culte musulman ? C’est ce que souhaite le président Emmanuel Macron. Le militant et ancien diplomate se déclare « bien content » que l’Etat « ait des opinions,  des souhaits vis-à-vis de l’islam de France ».

    Mais pour lui, « les premières et les premiers concernés, sont tout de même les musulmans et les musulmanes qui vivent en France. Et c’est pour ça que la consultation est si importante. Elle doit permettre d’identifier ce qui leur semble important, que ce soit en matière d’action sociale, en matière d’action culturelle, en matière d’organisation et de financement des projets comme les mosquées, les écoles, des choses comme ça. Et ça, on ne le sait pas, à priori ».

    Des rencontres sur le terrain avec le monde associatif sont prévues, avant une publication des premiers résultats d'ici la fin juin. En attendant les éventuelles propositions d’Emmanuel Macron qui a promis de « poser les jalons de toute l'organisation de l'islam de France » avant la fin du premier semestre 2018, sans d’avantages de précisions sur son calendrier.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.