GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 10 Août
Samedi 11 Août
Dimanche 12 Août
Lundi 13 Août
Aujourd'hui
Mercredi 15 Août
Jeudi 16 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    SOS Homophobie dresse un état des lieux alarmant en France

    media Pour la deuxième année consécutive, les actes homophobes ont augmenté en 2017 confirmant «l'ancrage» de l'homophobie dans la société française, selon le rapport annuel de SOS Homophobie. REUTERS/Jean-Paul Pelissier

    A deux jours de la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, l’association SOS Homophobie publie son rapport annuel. Une fois de plus, le  constat est préoccupant. Selon l’organisation, le nombre d’actes homophobes a encore augmenté en France en 2017.

    Discrimination au travail, rejet en famille, moqueries, insultes et violences dans la rue, dans les transports, à l’école. Les 1 650 témoignages recueillis par SOS Homophobie en sont une preuve : le phénomène persiste.

    « Dans le rapport annuel, on constate une augmentation de 4,8% des actes LGBTphobes signalés à SOS Homophobie en 2017, rapporte Joël Deumier, président de l’association. Cette augmentation se double d’un constat que nous prenons très au sérieux. C’est l’augmentation des agressions physiques de 15%. C’est les coups qui sont portés aux personnes pour ce qu’elles sont et cela est inacceptable ».

    Comment expliquer cette montée de l’hostilité envers les personnes homosexuelles et transsexuelles ? « C’est d’abord que la parole des victimes se libère », constate Joël Deumier. Mais ce n’est pas la seule explication, selon lui : « Il y a aussi une explication liée au climat d’homophobie dans le pays. En 2017 on était dans un contexte électoral avec la montée du discours réactionnaire qui voulait revenir sur la loi Taubira. Quand on a une parole publique homophobe, l’homophobie est légitimée, les gens ont des actes et des propos homophobes. »

    Malgré cet état des lieux alarmant, SOS Homophobie veut espérer que l'année en cours, marquée notamment par les débats sur l'ouverture de la Procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes ne se traduira pas par une nouvelle hausse de l’homophobie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.