GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Juin
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Aujourd'hui
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Sur les réseaux sociaux, Marion Maréchal gomme «Le Pen» de son nom

    media Marion Maréchal-Le Pen au Congrès des conservateurs américains, le 22 février 2018 à Oxon Hill, dans le Maryland. JIM WATSON / AFP

    Marion Maréchal ne s'appelle plus Le Pen sur les réseaux sociaux. L'ancienne députée, officiellement retirée de la vie politique, porte désormais le nom de l'homme qui l'a élevée : Samuel Maréchal. Une décision qui interroge.

    Sur Facebook et sur Twitter, celle qui s'appelait encore mercredi « Marion Le Pen » se nomme désormais « Marion Maréchal ». Dans l'entourage de l'ancienne députée FN du Vaucluse, on présente cette décision comme celle d'une femme qui revendique le droit à un retour à la vie civile, à une forme d'anonymat alors qu'elle s'apprête à lancer une école de sciences politiques.

    Capture d'écran du compte Twitter de Marion Maréchal. https://twitter.com/Marion_M_Le_Pen

    Mais Marion Maréchal sait qu'en gommant Le Pen de son nom, elle relance la question de ses ambitions. Est-ce un pas de plus vers une retraite politique ou au contraire une manière de prendre ses distances avec sa famille pour mieux revenir, sans traîner ce patronyme comme « un poids », aux dires d'un responsable politique ? La principale intéressée ne répond plus à la presse depuis plusieurs mois.

    Au sein du Front national, on observe en tout cas avec circonspection l'activisme de la nièce de Marine Le Pen. Après son apparition remarquée en février au congrès des conservateurs américains, Marion Maréchal participera à la fin du mois à un colloque sur Mai-68 avant d'inaugurer son académie lyonnaise. « C'est vrai que cela commence à ressembler à une vraie stratégie politique », s'inquiète un cadre du parti d'extrême droite.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.