GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Discrimination dans un restaurant chic parisien: une enquête ouverte

    media Le Défenseur des droits Jacques Toubon, ici à l'Elysée en janvier 2018. Ludovic MARIN / AFP

    Selon le site d'information BuzzFeed News, une chaîne de restaurants très huppée de Paris ferait le tri entre ses clients, excluant de manière systèmatique ceux d'origine arabe ou les femmes voilées. Saisi de cette information, le Défenseur des droits Jacques Toubon vient d'ouvrir une enquête.

    « L'Avenue », une brasserie ultrachic du groupe Costes installée dans le VIIIe arrondissement parisien, sur la très chic avenue Montaigne, aurait mis en place un système incroyable à caractère discriminatoire. La direction de ce restaurant très prisé des célébrités exigerait du personnel de refuser tout client d'origine maghrébine, africaine et du Moyen-Orient, ainsi que les femmes portant le voile, même si leur réservation a bien été enregistrée en amont. C'est ce que révèle une enquête du site d'information BuzzFeed, photos et captures d'écran de messages échangés entre serveuses à l'appui.

    Le système est bien rodé. Dès la réservation, le personnel a pour consigne d'écarter systématiquement tous les noms « d'origine arabe » ou de touristes venant du Moyen-Orient. « Quand les clients arrivent et qu'on s'aperçoit qu'ils viennent du Moyen-Orient ou que se sont des femmes portant un voile, on les refuse en cachant leur réservation sur le cahier et en leur disant que c'est complet », explique une ancienne manageuse.

    Les journalistes de BuzzFeed ont eux-mêmes fait le test. Appelant depuis un numéro qatarien au nom d'« Ahmed », ils se sont entendus répondre que la brasserie était complète aux heures demandées. En réessayant, cette fois au nom de « Yann », la réservation a été tout de suite acceptée.

    Selon d'autres témoignages de salariés, les consignes du directeur iraient encore plus loin : les places les plus exposées au public, en terrasse seraient réservées uniquement aux clients jugés beaux et présentables.

    Dans un communiqué, le Défenseur des droits Jacques Toubon a annoncé « se saisir d'office et ouvrir une enquête ». L'adjointe à la Maire de Paris chargée de la lutte contre les discriminations, Hélène Bidard, a affirmé vendredi sur Twitter avoir demandé l'ouverture d'une enquête au procureur de la République de Paris pour d'« éventuels faits de discriminations ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.