GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: du rififi entre Macron et Borloo sur les banlieues?

    media Le président français Emmanuel Macron, et l'ancien ministre Jean-Louis Borloo derrière lui, lors d'une visite à Clichy-sous-Bois le 13 novembre 2017. ludovic MARIN / POOL / AFP

    Emmanuel Macron dévoilera ce mardi 22 mai 2018 son programme pour améliorer la vie des habitants dans les quartiers défavorisés. Le président français ne reprendra pas en totalité le plan élaboré par Jean-Louis Borloo. Ce qui fait dire à cet ancien ministre de Jacques Chirac et de Nicolas Sarkozy, dans Le Journal du dimanche, que l'Elysée « prend le risque de créer un problème politique là où il n'y en avait pas ». Mais le médiatique Jean-Louis Borloo a apparemment agacé l'Elysée.

    Journal télévisé de 20h, visites de terrain, interviews et tribunes de soutien dans la presse, comme celle de plusieurs présidents de région dans le quotidien Le Monde... Jean-Louis Borloo aurait trop pris la lumière aux yeux de l'entourage d'Emmanuel Macron.

    Son discours alarmiste a aussi irrité le chef de l'Etat, car Emmanuel Macron n'aime pas être mis au pied du mur (voir l'entretien de M. Borloo sur le site du JDD).

    Plan Borloo : Emmanuel Macron prend ses distances

    Sur le fond, surtout, l'ancien ministre de la Ville est allé trop loin. Son plan de 19 mesures pour 48 milliards d'euros de budget fait grincer des dents à l'Elysée. Puisqu'au départ, l'exécutif n'attendait qu'une base de travail.

    Et puis, il y a des angles morts dans ce projet, souligne un conseiller. Sur la sécurité et sur la radicalisation notamment.

    Ces derniers jours, le chef de l'Etat a donc pris ses distances avec le rapport Borloo. C'est un « élément parmi d'autres », fait savoir la présidence.

    Pas de « plan Marshall » mais des mesures concrètes

    Mardi, Emmanuel Macron n'annoncera pas un énième « plan banlieue », car pour l'Elysée, fini le temps des « plans Marshall » et des milliards dépensés dans les quartiers.

    Le président va présenter plusieurs annonces concrètes ; pas de grands dispositifs mais plutôt du « sur-mesure ». Plusieurs maires de banlieue, qui soutenaient Jean-Louis Borloo, craignent déjà un plan au rabais.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.