GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Octobre
Vendredi 19 Octobre
Samedi 20 Octobre
Dimanche 21 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 23 Octobre
Mercredi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Budget italien: «La Commission européenne ne veut pas d'une crise entre Bruxelles et Rome» (Pierre Moscovici sur France Inter)
    • L'ancienne ministre Ségolène Royal dénonce la fiscalité sur le carburant en France, un «matraquage fiscal par l'écologie» (RTL)
    France

    Les banlieues attendent de Macron un plan ambitieux

    media Emmanuel Macron doit présenter ce mardi 22 mai une série d'annonces pour les banlieues. Ici à Bobigny, près de Paris. Philippe LOPEZ / AFP

    Le président Emmanuel Macron détaille ce mardi 22 mai des mesures concrètes pour les banlieues françaises, plutôt que « de grands dispositifs ». Les habitants demandent depuis plusieurs années la rénovation de leur cadre de vie et plus de services publics.

    A Chanteloup-les-Vignes, dans les Yvelines, il y a le haut de la commune : un centre-ville, des pavillons avec jardins individuels. Et puis il y a le bas et ses barres d'immeubles caractéristiques des années 1970. Le quartier est difficilement accessible, enclavé entre la voie ferrée et la route départementale. Mais il a changé de visage grâce aux rénovations.

    Tee-shirt, cheveux grisonnants, cet habitant a emménagé ici il y a une vingtaine d'années. Il salue les améliorations réalisées ces dernières années. « Tout a changé il y a dix, quinze ans. J'aime ma ville. Chanteloup, pour moi, c'est une ville superbe, il y a tout à proximité », s'enthousiasme-t-il.

    Mais pour d'autres, le compte n'y est pas, notamment sur le front de l'emploi. A Chanteloup, un habitant sur cinq est au chômage. « Ce sont des choses prioritaires. Si l'on a envie aujourd'hui que le chômage baisse dans une ville, il faut mettre les moyens », estime une jeune femme qui juge par ailleurs que les services publics manquent ici. Malgré les efforts des acteurs sur le terrain, la commune fait partie des 1 500 quartiers prioritaires de la ville qui seront particulièrement ciblés par le plan banlieues.

    Série d'annonces

    Un mois après avoir reçu les propositions de Jean-Louis Borloo, Emmanuel Macron doit ainsi faire une série d'annonces ce mardi concernant les banlieues, à l'occasion d'une rencontre à l'Elysée avec plusieurs centaines d'élus, habitants, associatifs, entrepreneurs... Mais pas question pour le président de reprendre le plan de l'ancien ministre à la lettre. Le chef de l'Etat reprend le dossier en main et veut imposer sa propre vision.

    Fini les « plans Marshall » pour la banlieue. A la place, Emmanuel Macron veut « du concret » : une plateforme pour aider les collégiens à trouver des stages en entreprise, des places en crèches supplémentaires ou encore davantage d'« emplois francs » afin de lutter contre les discrimination à l'embauche.

    Certains acteurs s'inquiètent déjà d'un dispositif en deçà des attentes. C'est le cas du socialiste Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis. « Il ne suffit pas de faire de beaux discours, comme peut le faire le président de la République, il faut puissamment relancer la rénovation urbaine, mettre des moyens sur la table. Il faut prendre des mesures qui vont redonner une bouffée d'oxygène aux organismes HLM qui vont accompagner la rénovation urbaine », énumère Stéphane Troussel.

    Pour lui, une journée de mobilisation à l'Elysée ne suffit pas. « Nous sommes sur le terrain 365 jours par an et nous avons besoin de la mobilisation de l'Etat, du président de la République et du gouvernement toute l'année », assène-t-il. « On est pas là pour faire plaisir à tel ou tel collectif d'élus, mais pour changer la vie des gens », balaie la présidence.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.