GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 12 Août
Lundi 13 Août
Mardi 14 Août
Mercredi 15 Août
Aujourd'hui
Vendredi 17 Août
Samedi 18 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Nouveau patron d'Air France: le CA «se prononcera ce soir», le représentant de l'Etat votera Smith (Le Maire)
    • Mali: réélection d'Ibrahim Boubacar Keïta, édition spéciale sur RFI à partir de 12h10 TU (14h10, heure de Paris)
    • Elections européennes 2019: veto du président polonais à une réforme qui élimine les petits partis
    • Patron d'Air France-KLM: Benjamin Smith (Air Canada) a «un excellent profil» pour Bruno Le Maire
    • Mali: Ibrahim Boubacar Keita remporte l’élection présidentielle avec 67,17 % des voix
    • Football: la France, championne du monde, en tête du classement Fifa
    France

    France: à l'Assemblée nationale, des députés en surchauffe

    media Les députés français fatiguent face aux réformes que l'exécutif mènent au pas de charge. Philippe LOPEZ / AFP

    Les députés français ne siégeront pas ce week-end après avoir travaillé deux week-end de suite. Les projets de loi d’un gouvernement qui veut réformer au pas de charge s’accumulent et les députés se plaignent de ne pas pouvoir faire leur travail correctement. Mis en cause, le président de l’Assemblée nationale François de Rugy a décidé de lever le pied.

    Trop de projets de loi, trop d’amendements. Les députés saturent. « On est mobilisés 24 heures sur 24, sept jours sur sept », râle Philippe Vigier. Christian Jacob, du parti Les Républicains, met en cause la cadence infernale imposée par le gouvernement. « On est dans l'embouteillage, tout simplement. A force de considérer l'Assemblée comme un mal nécessaire et ne pas prendre en compte ce qui doit être le bon travail législatif, le gouvernement en arrive à ces dérapages », estime-t-il.

    Face à la fronde généralisée, le président de l’Assemblée nationale appelle le gouvernement à mieux s’organiser. Une manière de calmer les esprits. Mais pour l’opposition, François de Rugy est lui aussi responsable de cette situation. « Les coups de menton, la fausse colère du président De Rugy masquent mal la volonté du président des riches de se débarrasser de tout ce qui fait obstacle à sa mauvaise politique : la capacité des parlementaires de l'opposition à débattre de la loi, à la modifier ou, le cas échéant, à s'y opposer », dénonce le communiste Sébastien Jumel.

    Si elle reconnaît que les députés sont très sollicités, la députée LREM Aurore Bergé juge néanmoins qu'ils font du bon travail. « J'entends les critiques et parfois les agacements sur la manière dont on peut travailler, mais on travaille vite parce que les Français ont besoin qu'on aille vite », justifie-t-elle.

    Loi sur le logement ou la formation professionnelle, les prochaines semaines s’annoncent encore très chargées pour des députés qui attendent les vacances avec impatience.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.