GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Octobre
Mercredi 17 Octobre
Jeudi 18 Octobre
Vendredi 19 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 21 Octobre
Lundi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: le squelette d'un dinosaure vendu 2 millions d'euros à la tour Eiffel

    media Ce squelette de théropode carnivore a été vendu près d’1,6 million d’euros hors frais aux enchères lundi 4 juin 2018 à Paris. RFI/Elian Delacôte

    Un dinosaure dans une salle de ventes. C’est l’image insolite qu’ont pu admirer les visiteurs de la tour Eiffel, ce week-end à Paris. Le squelette d’un théropode carnivore âgé de 150 millions d'années, espèce qu'on ne connaissait peut-être pas avant cette découverte, a été vendu pour environ 2 millions d’euros aux enchères lundi 4 juin 2018 dans les salons privés de la « dame de fer ».

    C'est un squelette de rouille et d’os, et il va faire le bonheur d’un acquéreur qui s'est manifesté par téléphone. Lundi, au premier étage de la tour Eiffel, les restes d'un dinosaure du Jurassique sont partis pour « 1,58 million d'euros, soit 2,02 millions d'euros frais inclus », a déclaré la maison de ventes Aguttes.

    Dans la salle, après la vente, un acheteur suédois déçu faisait grise mine : il a manqué la mise pour 10 000 euros. « C’est une pièce unique ! », dit-il. RFI lui a demandé ce qu'il aurait fait d’un dinosaure. « Je l’aurais probablement exposé, mais bon… Je n’ai pas pu l’acheter. »

    L'acheteur de ce théropode complet à 70% est un particulier français, « qui collectionne plutôt des œuvres d'art contemporain (...) et qui vient d'acquérir son premier dinosaure ». Le spécimen « restera donc en France », relate le commissaire-priseur de cette vente, Claude Aguttes.

    Une vente qui a surtout attiré des journalistes parmi quelques curieux, comme ce couple d'Américains venu de Floride. « Je n’aurais jamais pensé voir une telle chose à la tour Eiffel », confie Monsieur. « On aurait bien aimé l'acheter, mais il nous aurait fallu une maison beaucoup plus grande », ajoute Madame.

    Les vestiges de dinosaures, un commerce florissant

    Neuf mètres de long, 2,6 de haut ; les mensurations du monstre sont aussi impressionnantes que son âge. L'animal « sort vraiment de l’ordinaire », selon Claudes Aguttes. « Il représente la rapidité, la force, c’est une bête de course, d’une méchanceté, d’une agressivité, d’une rapidité étonnante. »

    L'acheteur « souhaite qu'il soit visible dans un musée français » et qu'il soit mis à disposition des scientifiques, car il présente « des caractéristiques inhabituelles pour un allosaure », comme l'explique le paléontologue belge Pascal Godefroit, qui a étudié le spécimen, et qui estime qu'il pourrait s'agir d'une espèce inconnue.

    Le fossile a été découvert en 2013 lors de fouilles dans le Wyoming, aux États-Unis. Propriété d'un particulier britannique, l'animal avait été estimé entre 1,2 million et 1,8 million d'euros hors frais. Le business des dinosaures est florissant ; en avril, deux spécimens sont partis pour environ 3 millions d’euros à Paris.

    Enfin, pour ceux qui n'auraient pas forcément les moyens - ou l'espace suffisant ? - pour s'offrir un dinosaure de 9 mètres de long et près de 3 mètres de haut, à noter que l'un des plus beaux squelettes de tyrannosaure rex au monde sera exposé du 6 juin au 2 septembre au Jardin des plantes à Paris. Et c'est une première en France pour un tel spécimen.

    Un nouveau dinosaure géant découvert en Afrique

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.