GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Affaire Kohler: perquisitions au ministère de l'Economie et des Finances

    media Le ministère de l'Economie et des Finances, à Paris. Joël SAGET / AFP

    Des perquisitions ont été menées à Bercy ce mercredi 6 juin dans l'enquête sur un possible conflit d'intérêt visant l'actuel secrétaire général de l'Elysée Alexis Kohler. Face aux accusations, le gouvernement affiche son soutien.

    La Brigade de répression de la délinquance économique s'est rendue à Bercy, où siège le ministère de l'Economie et des Finances. Les enquêteurs ont notamment perquisitionné les locaux de la commission de déontologie de la fonction publique et ceux de l'Agence des participations de l'Etat, chargée de gérer une partie de l'argent public.

    A l'origine de ces perquisitions, une enquête ouverte par le parquet national financier (PNF) sur des soupçons de conflit d'intérêt visant Alexis Kohler. Elle fait suite au dépôt d'une plainte par l'association de lutte contre la corruption AntiCorps, sur la base d'articles publiés par le site d'information Mediapart.

    Ces articles mettent en évidence les relations étroites qu'entretenait l'actuel secrétaire général de l'Elysée avec l'armateur italo-suisse MSC lorsqu'il travaillait au ministère de l'Economie. Alexis Kohler était alors impliqué dans les discussions sur l'avenir des chantiers navals de Saint-Nazaire, dont l'un des principaux clients était MSC.

    Mediapart, dirigé par Edwy Plenel, a publié des témoignages compromettants de plusieurs fonctionnaires de Bercy. Des accusations sous couvert d'anonymat jugées infondées par l'Elysée. « Alexis Kohler n'est pas fragilisé », déclarait ainsi dans la matinée Benjamin Grivaux, le porte-parole du gouvernement. Mais c'était avant l'annonce des perquisitions.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.