GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: un ex-cadre présumé du groupe Etat islamique mis en examen et écroué

    media (Photo d'illustration) L'Irakien arrêté en France aurait été cadre de l'EI dans la région de Tikrit. Ici, des combattants paramilitaires chiites tiennent un drapeau du groupe EI qu'ils ont chassé de la ville irakienne, le 31 mars 2015. REUTERS/Stringer

    En France, un Irakien soupçonné d'avoir été un cadre de l'organisation Etat islamique a été mis en examen et écroué. Ce réfugié est notamment inculpé pour crimes de guerre.

    Ahmed, 33 ans, a été rattrapé par la justice au début du mois de mars. Car jusqu'alors, cet homme était visiblement passé sous les radars des autorités.

    En France, il a obtenu le statut de réfugié politique auprès de l'OFPRA (Office français de protection des réfugiés et apatrides) en juin 2017 et une carte de résident pour dix ans. Installé en Normandie depuis, les services de renseignement le détectent l'été dernier et une information judiciaire est ouverte en novembre 2017. Le 6 mars, il est arrêté à Lisieux, dans le Calvados.

    Un cadre présumé de l'EI à Tikrit

    Les autorités irakiennes le soupçonnent d'avoir été un cadre du groupe Etat islamique. Il aurait opéré à Tikrit et Samarra dans le nord de l'Irak. C'est à Tikrit qu'en juin 2014 qu'a eu lieu le massacre de centaines de soldats irakiens. Daech avait alors revendiqué l'exécution de 1700 prisonniers.

    Lors de son inculpation, les juges des pôles antiterroristes et crimes contre l'humanité ont retenu les chefs d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste et participation à un groupement en vue de préparer des crimes de guerre.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.