GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 13 Août
Mardi 14 Août
Mercredi 15 Août
Jeudi 16 Août
Aujourd'hui
Samedi 18 Août
Dimanche 19 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    France: plainte d'Anticor sur les comptes de campagnes de quatre candidats

    media Affiches électorales d'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen, le 10 avril 2017. REUTERS/Gonzalo Fuentes

    En France, certains candidats à la présidentielle 2017 auraient-ils détourné de l'argent public et d'autres auraient-ils minimisé leurs dépenses de campagne ? C'est ce que soupçonne l'association de lutte contre la corruption Anticor. Celle-ci a déposé, mercredi 13 juin, une plainte contre X pour faire la lumière sur les comptes de campagnes de quatre candidats.

    Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon, Marine le Pen et Benoit Hamon : l'association Anticor soupçonne les quatre candidats à la présidentielle 2017 d'avoir trafiqué leurs comptes de campagne. Certains en sous-facturant des dépenses, d'autres en les surfacturant.

    La sous-facturation consiste à minimiser des dépenses pour rester sous les plafonds maximum autorisés pour une campagne. Elle va donc à l'encontre du principe d'égalié entre les candidats. Et elle concernerait les comptes d'Emmanuel Macron et de Benoît Hamon. Emmanuel Macron aurait, par exemple, loué des salles de spectacles pour ses meetings avec des rabais injustifiés pouvant atteindre 75%.

    Et la surfacturation

    A l'opposé, il y a la surfacturation. Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen y auraient eu recours. En surfacturant certaines prestations au bénéfice de sociétés tenues par des proches par exemple. Et comme l'Etat rembourse une partie des comptes de campagne, la surfacturation s'apparente à un détournement de fonds publics.

    La Commission Nationale des comptes de campagne a d'ailleurs retoqué plusieurs centaines de miliers d'euros sur les comptes de Marine le Pen et de Jean-Luc Mélenchon. Mais il n'empêche que, pour Anticor, il y a eu tentative de détourner l'argent public.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.