GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Octobre
Mercredi 17 Octobre
Jeudi 18 Octobre
Vendredi 19 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 21 Octobre
Lundi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: Sarkozy recadre Wauquiez

    media Laurent Wauquiez (g) et Nicolas Sarkozy, le 1er juin 2018, à la fin des funérailles de l'industriel Serge Dassault. REUTERS/Charles Platiau

    L’un est ancien président, l’autre aspire à le devenir : Nicolas Sarkozy et Laurent Wauquiez se sont vus ce mercredi 13 juin. Un peu plus d’une heure de tête-à-tête entre les deux hommes, qui se voient régulièrement avec, à la clé, un début de recadrage.

    Officiellement, l’ambiance était « très chaleureuse » ce mercredi après-midi dans le bureau de Nicolas Sarkozy qui ne cesse de le répéter : « la politique, c’est fini. »

    Mais officieusement, l’ancien président continue de jouer au chef de famille. Selon son entourage, Nicolas Sarkozy, qui se présente comme l’as du rassemblement, aurait longuement expliqué à Laurent Wauquiez qu’il lui fallait « davantage consulter. Ne pas se renfermer. Animer une équipe et ne pas se contenter de la diriger ».

    Une critique à peine voilée du patron des Républicains qui traverse, il est vrai, une mauvaise passe avec des sondages en berne et des opposants qui donnent de la voix, y compris en interne.

    Une solution, selon Nicolas Sarkozy, serait que Laurent Wauquiez mène la liste des LR aux Européennes. « Un chef doit être un chef, personne ne pourra te reprocher d’avoir perdu si tu y es allé », aurait plaidé l’ancien président.

    Dans le camp de Laurent Wauquiez, on réplique cruellement que Nicolas Sarkozy n'est plus aux manettes, « la primaire a tranché ». On rappelle aussi que le patron de la droite a été élu président de la région Rhône-Alpes-Auvergne en 2015. « Pas question de lâcher le poste et donc d'aller aux Européennes ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.