GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Octobre
Vendredi 19 Octobre
Samedi 20 Octobre
Dimanche 21 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 23 Octobre
Mercredi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Budget italien: «La Commission européenne ne veut pas d'une crise entre Bruxelles et Rome» (Pierre Moscovici sur France Inter)
    • L'ancienne ministre Ségolène Royal dénonce la fiscalité sur le carburant en France, un «matraquage fiscal par l'écologie» (RTL)
    France

    Macron: vers un virage social?

    media Emmanuel Macron se rend mercredi au 42e congrès de la Mutualité française, à Montpellier. REUTERS/Philippe Wojazer/Pool

    Emmanuel Macron se rend mercredi au 42e congrès de la Mutualité française, à Montpellier. Le président de la République dont certains, même au sein de La République en marche, critiquent la politique de droite va confirmer une promesse de campagne : le zéro reste à charge pour les lunettes et les prothèses dentaires et auditives.  Va-t-il donner cette fameuse inflexion sociale réclamée par l'aile gauche de la majorité ?

    C'est bien un discours stratégique que doit prononcer Emmanuel Macron.  Avec un objectif - dixit son entourage - « redonner de la cohérence à son approche sociale ». Un élément de langage qui montre bien que le président de la République a senti le besoin de reprendre la main après toutes les critiques dont sa politique a fait l'objet. La dernière polémique en date sur la baisse des aides sociales n'a, en effet, pas aidé Emmanuel Macron à se débarrasser de son image de président des riches.

    Bien au contraire, elle a accrédité la thèse selon laquelle la majorité ne marchait que sur l'une de ses jambes, la droite. Au grand dam de l'aile gauche des députés En marche qui ont fait de plus en plus souvent état de leur déception ces derniers temps.

    Signe avant-coureur de la volonté d'Emmanuel Macron de rectifier le tir : il a demandé récemment à trois économistes qui ont participé à l'élaboration de sa campagne, et qui avaient exprimé des doutes sur la politique du gouvernement, de lui rendre une note et l'a fait savoir.

    Le discours devant le congrès de la Mutualité arrive donc à point nommé pour permettre au président de la République de réexpliquer que sa politique vise aussi à protéger, pas seulement à libérer.

    Une tentative de rééquilibrage qu'il devrait poursuivre d'ici l'été en présentant une stratégie de lutte contre la pauvreté.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.