GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 20 Novembre
Mercredi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: le service militaire volontaire, né il y a 3 ans, remplit sa mission

    media Le service militaire volontaire est né en 2015, quelques mois après les attentats contre Charlie Hebdo. JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

    Imaginé après l'attentat de Charlie Hebdo de janvier 2015, mis en place quelques mois plus tard, le service militaire volontaire tire son premier bilan, trois ans après. Conçu comme un outil d'insertion pour des jeunes en situation de décrochage, il a globalement rempli sa mission. A tel point que le ministère des Armées entend bien prolonger le dispositif.

    Le service militaire volontaire, le SMV, était d'abord conçu comme une expérimentation : mis en place au lendemain des attentats de janvier 2015, son but était d'offrir à des jeunes décrocheurs un nouvel outil d'insertion. Et pour cela, on a donc fait appel à la rigueur de l'armée.

    Concrètement, il s'agit de passer entre 8 mois et un an à vivre au rythme du clairon dans l'un des six centres dédiés. Pas question pour autant de s'entraîner à devenir soldat. Si une formation militaire initiale de quelques semaines est bien dispensée, elle vise surtout à renouer avec la discipline. Hors de question de manier les armes.

    Le gros de la formation est en fait professionnel. Et pour cela, le ministère des Armées a noué des partenariats avec plusieurs entreprises, comme la SNCF, la Poste, ou les aéroports de Paris. Elles s'engagent à accueillir les volontaires en stage et y gagnent en retour des personnes rompues à la discipline.

    Trois ans après son apparition, le premier bilan du SMV est positif. Sur les 2000 jeunes qui ont intégré le programme, près des 3/4 ont trouvé un emploi à la sortie de quoi satisfaire les autorités, qui ont décidé de prolonger le dispositif jusqu'en 2025.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.