GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Juillet
Samedi 14 Juillet
Dimanche 15 Juillet
Lundi 16 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 18 Juillet
Jeudi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: nouvelle polémique sur les aides au logement

    media Pour la fondation Abbé-Pierre, la mesure décriée occasionne un manque à gagner de plus de 4 euros par mois pour le bénéficiaire. RFI / Christophe Carmarans

    La fondation Abbé-Pierre tire la sonnette d'alarme : l’aide personnalisée au logement (APL), ne sera pas revalorisée à l'automne prochain en fonction de l'inflation, comme c'était jusqu'à présent le cas chaque 1er octobre.

    Politiquement chargé, le sujet des APL revient cette semaine dans le débat public, au grand agacement du gouvernement au moment où celui-ci met l'accent sur des mesures à connotation sociale autour du logement.

    La fondation Abbé-Pierre, spécialiste de la lutte contre les mauvaises conditions de logement, a pioché dans le budget 2018 et a décelé une mesure largement passée inaperçue lors de son adoption à la fin de l'an dernier : celle-ci annule pour cette année la revalorisation automatique des APL en fonction de l'évolution moyenne des loyers calculée par l'Insee.

    Un manque à gagner d'un peu plus de 4 euros, selon la Fondation, qui vient s'ajouter à la baisse de 5 euros des APL annoncée par le gouvernement à l'été 2017.

    Pour Olivier Faure, le premier secrétaire du Parti socialiste, au micro de Mahault de Butler, c'est inadmissible : « Sur les APL, il y a quelques mois il y a déjà eu un scandale qui a été relayé abondamment à la fois par les partis politiques, mais aussi par le monde associatif, par les locataires qui tous se sont insurgés contre cette décision qui frappe les plus pauvres. Et voilà qu’on nous dit que ce n’est plus 5 euros, mais 10 euros maintenant en moyenne qui vont être prélevés. »

    « Ce dont on se rend compte, ajoute le patron des socialistes, c’est qu’on a tout simplement un gouvernement qui a utilisé les marges de la croissance pour satisfaire les besoins des grandes fortunes, et qu’aujourd’hui pour pouvoir boucler son budget, il fait les poches des plus pauvres. »

    « Cela arrive tout le temps »

    Pour le député La République en marche, Olivier Véran, conteste ce calcul. « Un Français qui perçoit 200 euros d’appel aujourd’hui percevra toujours 200 euros d’APL demain. Clairement, il n’y a aucune nouvelle mesure concernant les APL depuis un an. Tout a été mis en place dans un budget 2018. Les choses ont été annoncées très clairement à l’époque. L’indexation sur l’inflation d’une prestation sociale est quelque chose qui peut être fait de façon régulière ou à titre exceptionnel. De la même façon, vous pouvez décider d’indexer une année donnée les retraites ou d’autres prestations sur l’inflation ou ne pas le faire. Cela arrive tout le temps. »

    Ce mardi, le ministre de la Cohésion des Territoires, Jacques Mézard, n'a pas caché son agacement de voir réapparaître un « marronnier ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.