GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Décembre
Vendredi 21 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Migrants: le nombre de mineurs en rétention en France a explosé en 2017

    media Le nombre de mineurs placés en rétention a augmenté de 70% en 2017. JEFF PACHOUD / AFP

    Près de 47 000 personnes ont été placées en rétention en France en 2017, soit plus que l'année précédente, selon un rapport annuel publié ce mardi par six organisations. Elles dénoncent aussi la rétention des mineurs qui a augmenté de 70 % pour atteindre le niveau record de 304 enfants enfermés en métropole.

    « La rétention des enfants accompagnants dans certains CRA (centres de rétention administrative, ndlr) atteint encore cette année un chiffre record, alors que cet enfermement pourrait être facilement évité », soulignent dans leur rapport annuel publié ce mardi les associations autorisées à intervenir en CRA.

    En 2017, 304 mineurs ont été enfermés, avec 147 familles, en métropole. L'année précédente, ils étaient 179, avec 88 familles. Mathias Venet, de l'Ordre de Malte, déplore une pratique banalisée et de plus en plus fréquente pour des raisons de « confort ». La plupart, explique-t-il, sont envoyés en centres de rétention la veille de leur reconduite dans leur pays d'origine ou, le plus souvent, dans un autre Etat membre de l'Union européenne : « Cela permet à l'administration d'avoir tout le monde sous la main au moment du départ. »

    A Mayotte, en proie à une forte immigration en provenance des Comores, le nombre d'enfants et adolescents enfermés a baissé de 70 %, mais il demeure considérable : ils ont été 2 493 à avoir été placés en rétention l'année dernière. « Les enfants sont la plupart du temps interpellés sur des barques, les kwasa-kwasa. La tradition fait que les parents ne voyagent pas avec les enfants. Ils sont accompagnés la plupart du temps par une connaissance du village, un grand frère ou une grande soeur. Cela provoque un nombre très important d'enfants en rétention et reconduits aux Comores », observe Méline Moroni de Solidarité Mayotte.

    Or, les CRA sont « des lieux inadaptés et très traumatisants pour les enfants », estiment les associations, qui rappellent « les nombreuses décisions condamnant cette pratique ». La rétention des mineurs a créé des tensions jusque dans les rangs de la majorité LREM lors de l'examen à l'Assemblée nationale du projet de loi controversé asile-immigration, qui vise notamment à doubler à 90 jours la durée maximale théorique de la rétention et doit être adopté cet été. Dans un avis publié le mois dernier, le Contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL) recommandait que l'enfermement des mineurs en CRA soit interdit.

    Au total, plus de 46 800 personnes ont été placées en rétention en 2017, contre 45 900 l'année précédente. Cela fait de la France « l'Etat membre de l'Union européenne qui enferme le plus ».

    On constate une politique menée par le gouvernement et conduite dans ses orientations par le chef de l'Etat qui consiste à enfermer de plus en plus de personnes étrangères dans les centres de rétention, à le faire de plus en plus abusivement.
    David Rohi Responsable rétention à la Cimade 03/07/2018 - par Sylvie Koffi Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.