GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Sri Lanka: réinvestiture du Premier ministre démis Ranil Wickremesinghe
    • Yémen: de violents combats et des raids aériens à Hodeïda malgré la trêve (sources progouvernementales)
    France

    France: Parti socialiste cherche tête de liste européenne… en Belgique

    media Paul Magnette au Parlement wallon à Namur le 2 mai 2017. BRUNO FAHY / BELGA / AFP

    Trouver une tête de liste pour les européennes est un véritable casse-tête pour les formations politiques françaises. Au Parti socialiste, Olivier Faure, le nouveau premier secrétaire, envisagerait donc toutes les solutions, même celle d'aller en chercher une hors de l'Hexagone. Le nom de Paul Magnette, le maire de la ville belge de Charleroi, a ainsi été évoqué.

    Il y a bien eu des contacts entre Olivier Faure, le Premier secrétaire du Parti socialiste et Paul Magnette, le maire de Charleroi. Ce dernier l'a confirmé dans la presse belge en se disant « flatté » de la proposition. Au PS à Paris, on ne le nie pas, mais on nuance : cette piste a été évoquée mais rien n'est tranché. Et pour cause, tout le monde n'est pas sur la même ligne dans le parti concernant la désignation de la tête de liste.

    Mais cet épisode est révélateur. Le PS est extrêmement affaibli depuis la présidentielle et il n'arrive pas à faire émerger un candidat crédible. Pour le moment, seul le conseiller régional d'Ile de France, Julien Dray, qui n'incarne pas le renouvellement, a fait acte de candidature.

    Olivier Faure est donc à la recherche d'une stratégie pour essayer de relancer le PS ou au moins stopper la spirale de l'échec. Il a ainsi pensé à la possibilité offerte dans le cadre des élections européennes du 26 mai 2019 de présenter des candidats dans tous les pays pour tenter de faire bouger les lignes. A défaut d'aboutir réellement au choix d'une tête de liste en Belgique ou ailleurs, cela permet au premier secrétaire d'afficher sa volonté de défendre une conception ouverte de l'Europe.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.