GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le Sénat rejette le projet de budget de la Sécu pour protester contre le «mépris» de Macron
    • Foot: la France qualifiée pour l'Euro 2020 après le match nul entre la Turquie et l'Islande (0-0)
    • Éliminatoires CAN 2021: les Comores gagnent au Togo (1-0), le Kenya tient l’Égypte en échec (1-1) dans le groupe G.
    • Fusillade dans un lycée près de Los Angeles: l'une des victimes est décédée, le suspect interpellé
    • L'UE lance une procédure contre le Royaume-Uni pour ne pas avoir nommé de commissaire (officiel)
    • Manifestations à Hong Kong: mort d'un homme de 70 ans blessé par un jet de brique (hôpital)
    • Les eurodéputés valident la candidature du Français Thierry Breton à la Commission européenne (sources parlementaires)
    • Au moins 7 personnes touchées par des tirs dans un lycée près de Los Angeles (shérif et médias)
    • Premier décès en Belgique attribué à l'usage de la cigarette électronique (ministre)
    • Hôpitaux: Macron dit avoir «entendu la colère et l'indignation» du personnel soignant
    • Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo appelle à nouveau tous les pays à rapatrier leurs jihadistes détenus en Syrie
    • Les États-Unis vont «continuer à diriger» la lutte contre le groupe État islamique (Pompeo)
    • Hong Kong: les violences menacent le principe «Un pays, deux systèmes», affirme le président chinois
    France

    Plastique: le gouvernement français lance un système de «bonus-malus» en 2019

    media Des bouteilles plastiques triées et compactées, dans le centre de tri de Sevran. AFP/Thomas Samson

    En avril, le gouvernement français a présenté sa feuille de route sur l’économie circulaire, avec comme ambition d’aller vers 100% de plastique recyclé en 2025. Ce dimanche 12 août, la secrétaire d’Etat à la Transition écologique Brune Poirson détaille cette ambition dans un entretien au Journal du dimanche.

    Créer un électrochoc pour changer radicalement les comportements des Français : tel est l’objectif du gouvernement qui s’attaque à un vaste chantier. Celui de la lutte contre le plastique, dont des millions de tonnes rejoignent chaque année la mer, provocant des dégâts considérables.

    Pour que, d’ici sept ans, 100% de plastique soit recyclé – contre 25% environ aujourd'hui, selon le magazine 60 Millions de Consommateurs – il compte d’abord « s’adresser aux portefeuilles des consommateurs ». Dès l’année prochaine donc, ceux-ci auront un choix entre deux bouteilles. Celle fabriquée en plastique recyclée sera moins chère. Ce bonus-malus pourra aller jusqu'à 10% du prix des produits à base de plastique.

    En dehors de ce système de bonus-malus, le gouvernement a aussi l’intention d’interdire les produits à usage unique, comme les pailles, les bâtonnets, les gobelets et les barquettes en plastique. La France recycle actuellement à peine 20% des emballages en plastique contre une moyenne européenne de près de 41%.

    « Couper le robinet »

    Le bonus-malus est « une logique dans laquelle on se retrouve », a réagi dimanche auprès de l'Agence France-Presse (AFP) Emmanuel Guichard, délégué général de la Fédération française de l'emballage plastique (Elipso). Encore faut-il que les alternatives au plastique existent, nuance-t-il toutefois : « Pour les bouteilles, c'est un choix du consommateur qui est possible. Mais il ne faut pas oublier les autres. Sur le pot de yaourt, il n'y a aujourd'hui pas de plastique recyclé ».

    L'association Zero Waste France espère pour sa part que les industriels « joueront le jeu pour que les consommateurs ne soient pas directement pénalisés », relève sa directrice interrogée par l'AFP. Flore Berlingen rappelle que « le recyclage est essentiel mais pas suffisant. Il faut absolument couper le robinet et avoir des mesures plus fermes pour tout ce qui concerne le suremballage, les objets jetables ».

    De son côté, la Commission européenne veut réduire drastiquement l'utilisation d'objets à usage unique, du coton-tige au matériel de pêche. Les sacs en plastique à usage unique ont également été interdits cette année au Chili et en Nouvelle-Zélande, comme c'est déjà le cas en France pour ceux qui ne sont pas compostables. Le secteur reste néanmoins florissant : la production mondiale de plastique a progressé de plus de 40% en dix ans, avec l'emballage comme premier débouché.

    Développer les matériaux alternatifs

    Pour le bien de l'environnement, il faudra sans doute développer aussi l’usage des matériaux alternatifs, notamment des bioplastiques biosourcés. Derrière ce nom se cache des matériaux fabriqués, en totalité ou en partie, à partir de végétaux tels que le blé, le maïs, la canne à sucre, ou la pomme de terre.

    Leur principale qualité est d’être issus de matières qui se renouvellent chaque année au rythme des récoltes. Les bioplastiques ont aussi la propriété d’être biodégradables, c’est-à-dire qu’ils peuvent se décomposer, aidés par des micro-organismes, en matière organique. Ils permettent d’ores et déjà de fabriquer beaucoup de produits : des emballages et des sacs poubelles, des oreillers et des moquettes ou encore des coques pour téléphone ou ordinateur.

    Une grande marque de vêtements de sport a lancé par exemple une chaussure de football allégée grâce à l’intégration d’un élastomère fabriqué à partir d’huile de ricin. Un géant allemand de la chimie produit une capsule de café composée à 60 % d’un plastique issu du maïs.

    Pourtant, les bioplastiques sont loin de faire l’unanimité. Leurs adversaires pointent notamment la consommation d’eau, de pesticides et d’engrais qui sont nécessaires pendant la phase de leur production.

    A (re)lire → France : « Plastic Odissey », un bateau pour lutter contre les déchets plastiques

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.