GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Rixe à l'aéroport d'Orly: Booba et Kaaris demandent à comparaître libres

    media Le rappeur Kaaris amené devant la cour, à Créteil le 3 août 2018. Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP

    Devant la cour d'appel de Paris, Booba et Kaaris ont demandé à quitter leur cellule. La juridiction rendra son arrêt jeudi 23 août 2018. Les deux rappeurs français sont en détention provisoire depuis le début du mois dans deux prisons différentes. Ils sont aux côtés de neuf autres prévenus, tous mis en cause dans une rixe à l'aéroport d'Orly, début août. Les deux rivaux ont adopté la même stratégie de défense devant la cour d'appel.

    D'un côté, Okou Gnakouri, alias Kaaris, sans ses lunettes de soleil. De l'autre, en t-shirt blanc, Elie Yaffa, Booba. Les deux rappeurs se font face derrière des box vitrés sans jamais se regarder. Ils sont séparés par un cortège d'avocats : leurs conseils, mais aussi ceux des autres prévenus, amis respectifs de chaque clan.

    Le « clan », l'expression revient souvent chez la présidente. C'est ce qui rend l'audience peu banale, d'après l'avocat général. Il souligne que les deux groupes peuvent très bien s'affronter en cas de libération et fait part de ses doutes. Avec cette question : les prévenus, une fois libérés, se rendront-ils à leur procès ?

    « Si j'avais été au courant de la venue de Kaaris »

    Invité à s'exprimer, Booba regrette à nouveau son comportement à l'aéroport d'Orly : « Si j'avais été au courant de la venue de Kaaris, jamais je n'aurais cherché à prendre l'avion ce jour-là. » Désormais, il assure que son comportement sera irréprochable. Même discours du côté de Kaaris.

    La cour d'appel souhaite se prononcera ce jeudi concernant les requêtes des avocats. La défense a proposé des remises en liberté sous contrôle judiciaire, avant le procès, le 6 septembre. Un procès qui se tiendra à Créteil pour violences aggravées et vols en réunion.

    Vous connaissez les enjeux professionnels de Booba, puisque de gros concerts se profilent sur la rentrée. L'idée de pouvoir compromettre libre à un moment à ce procès lui importe

    Yann Le Bras, avocat d'Elie Yaffa 21/08/2018 - par William de Lesseux Écouter
    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.