GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Visé par une plainte pour viol, Darmanin obtient un non-lieu et contre-attaque

    media Le ministre français des Comptes publics Gérald Darmanin, à sa sortie de l'Elysée, le 31 août 2018. STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

    Un juge d'instruction parisien a estimé qu'il n'y avait pas lieu de relancer l'enquête pour viol visant le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin. Une première plainte avait déjà été classée sans suite.

    C'est l'épilogue d'une affaire qui aura créé le malaise dans la majorité présidentielle. Le ministre des Comptes publics était accusé du viol de Sophie Patterson-Spatz, 46 ans.

    Les faits remontent à 2009. A l'époque, la jeune femme s'adresse à Gérald Darmanin, alors chargé de mission au service des affaires juridiques de l'UMP, pour tenter de faire annuler une condamnation de 2004 pour chantage et appels malveillants contre un ex-compagnon. Selon elle, Gérald Darmanin lui aurait fait miroiter son appui auprès de la Chancellerie en échange de faveurs sexuelles.

    « Le défaut de consentement ne suffit pas à caractériser le viol »

    Après le classement sans suite d'une première plainte par le parquet de Paris, Sophie Patterson-Spatz dépose une nouvelle plainte le 28 février avec constitution de partie civile pour viol, harcèlement sexuel et abus de confiance. Mais le 16 août, le juge rend une ordonnance de non-lieu, conforme aux réquisitions du parquet. Une information révélée ce vendredi par l'Agence France-Presse, qui cite des sources concordantes.

    Le magistrat saisi estime qu'au vu des investigations menées au début de l'année, les faits reprochés n'ont pas été commis et qu'il n'y a pas lieu d'ouvrir une information judiciaire, selon l'ordonnance dont l'AFP a eu connaissance. « Le défaut de consentement ne suffit pas à caractériser le viol. Encore faut-il que le mis en cause ait eu conscience d'imposer un acte sexuel par violence, menace, contrainte ou surprise », explique le juge dans sa décision.

    Appel de la plaignante et plainte de Darmanin

    « Cette manière d'appréhender le dossier est choquante en 2018, alors qu'on est soi-disant dans un mouvement de protection des femmes victimes », a réagi auprès de l'AFP Me Elodie Tuaillon-Hibon, avocate de la plaignante, qui regrette l'absence de confrontation. « On n'a même pas pris la peine de recevoir ma cliente dans un cabinet de juge d'instruction », a-t-elle ajouté, dénonçant « une parodie de justice ». Sophie Patterson-Spatz a décidé de faire appel.

    De son côté, l'avocat de Gérald Darmanin s'est réjoui de cette décision. « Après avoir été victime d'un véritable acharnement qui se termine par un non-lieu définitif (...) s'ouvre pour Gérald Darmanin le temps de la procédure en dénonciation calomnieuse, a déclaré Me Pierre-Olivier Sur. Car ainsi qu'il l'a toujours dit, et confiant en la justice, il ira jusqu'au bout. »

    (Avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.