GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Mort de Clément Méric: deux des accusés interrogés par la cour

    media Alexandre Eyraud (photo) et Samuel Dufour, deux des trois accusés, ont été interrogés ce lundi. Eric FEFERBERG / AFP

    Le procès des trois skinheads responsables de la mort de Clément Méric, le 5 juin 2013, a entamé sa deuxième et dernière semaine à la Cour d'assises de Paris. Deux des accusés, liés à la milice d'extrême droite Jeunesses nationalistes révolutionnaires de Serge Ayoub, ont été interrogés ce lundi 10 septembre.

    18h43, ce 5 juin 2013, Clément Méric s’effondre rue Caumartin. Moins d’une heure plus tard, les trois skinheads impliqués dans la rixe se retrouvent au bar associatif du mouvement d’extrême droite Troisième voie, en compagnie du chef de ce groupuscule, Serge Ayoub.

    Que s’est-il dit ? Une stratégie de défense a-t-elle alors été élaborée ? S’il est établi que la rencontre entre les skinheads et les antifas fut fortuite, qui est à l’origine de ces violences ? Les torts sont-ils partagés ? Ce lundi, les deux premiers accusés ont longuement été interrogés et souvent mis en difficulté par la Cour d’assises.

    « On voit se dessiner une forme de vérité au travers des déclarations des uns et des autres, des contradictions des uns et des autres », détaille Michel Tubiana, l’un des avocats des parties civiles. Ces témoignages « mettent en évidence la réalité d’une agression commise volontairement et avec les conséquences mortelles que l’on connaît ».

    Quant à la présence d’une arme, l’une des questions clés du procès, « la répétition de témoignages en faveur de l’existence d’un ou plusieurs poings américains ne peut qu’amener à s’interroger très clairement sur les dénégations des accusés sur ce point ».

    Mardi, ce sera au tour d’Esteban Morillo, l’auteur du coup mortel de passer sur le grill. Serge Ayoub – lui-même condamné pour des agressions dans les années 1990 – pourrait aussi venir déposer, s’il ne se dérobe pas à sa convocation.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.