GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 17 Septembre
Mardi 18 Septembre
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Musulmans ouïghours internés en Chine: Washington dénonce des «abus horribles»
    • Gabon: la CPI n'ouvrira pas d'enquête sur la crise post-électorale
    • Tanzanie: le président ordonne l'arrestation des opérateurs du ferry naufragé et décrète 4 jours de deuil national (discours)
    France

    France: Ferrand élu sans triomphe au perchoir de l'Assemblée

    media Richard Ferrand vient d'être nommé président de l'Assemblée nationale, le 12 septembre 2018. REUTERS/Gonzalo Fuentes

    Comme attendu, Richard Ferrand a été élu président de l’Assemblée nationale. Ce proche d’Emmanuel Macron était le candidat de la République en marche qui a la majorité dans l’hémicycle. Il remplace François de Rugy, parti au ministère de l’Ecologie. Une petite victoire.

    « Petite majorité », crie l’opposition pendant que le nouveau président de l’Assemblée s’installe à son pupitre.

    Avec 254 voix, Richard Ferrand ne fait pas le plein parmi ses troupes. Les 311 députés n’ont pas tous voté pour lui, certains lui ont préféré le candidat du Modem.

    Une sorte d’avertissement. Les bancs de la majorité sont d’ailleurs clairsemés quand il prend la parole. Emu, Richard Ferrand joue l’humilité : « J'ai parfaitement conscience que mon élection est plus le fruit de réalités politiques majoritaires que l'issue d'une compétition de talents. »

    A 56 ans, ce proche d’Emmanuel Macron, ancien journaliste et chef d’entreprise, devient le quatrième personnage de l’Etat. Jugé autoritaire par une partie de son camp, critiqué par l’opposition, Richard Ferrand promet de respecter la parole de chacun. « Ne doutez pas de mon estime personnelle et de ma détermination à faire vivre les expressions démocratiques dans cet hémicycle. »

    Sans gloire, Richard Ferrand s’installe au perchoir et n’est pas prêt de s'y envoler. Toujours menacé par la justice, il a laissé entendre qu’il ne démissionnerait pas en cas de mise en examen pour conflits d’intérêts.

    Le centriste Marc Fesneau remporte 86 voix...

    Afin d'exister davantage au sein de la majorité, le parti présidé par François Bayrou a cette fois présenté un candidat, Marc Fesneau, qui a obtenu 86 voix, bien au-delà des 46 députés centristes. Il a visiblement bénéficié des votes des élus centristes du groupe UDI, Agir et Indépendants. « Surpris » par ce score « manifestement significatif », ce dernier a assuré que les MoDem ne seraient « pas déloyaux à la majorité ».

    « La fronde a commencé dans cette majorité hétéroclite », a raillé sur Twitter le député socialiste Luc Carvounas. Porte-parole des députés LREM, Olivia Grégoire a récusé tout « vote sanction » à l'encontre de Richard Ferrand.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.