GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 11 Octobre
Vendredi 12 Octobre
Samedi 13 Octobre
Dimanche 14 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 16 Octobre
Mercredi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Décès de l'écrivaine et cinéaste Marceline Loridan-Ivens, rescapée d'Auschwitz

    media Marceline Loridan-Ivens en janvier 2015 à Paris. AFP PHOTO/DOMINIQUE FAGET

    Camarade de déportation de Simone Veil pendant la Seconde Guerre mondiale, Marceline Loridan-Ivens était ensuite devenue une cinéaste et une écrivaine engagée. Elle est morte mardi 18 septembre à Paris à l'âge de 90 ans.

    Petite, énergique et décidée, les cheveux roux, incendiaire, Marceline Loridan-Ivens était une femme de caractère à l’humour mordant.

    Née Marceline Rozenberg dans une famille juive polonaise, la jeune résistante est déportée à Auschwitz-Birkenau à 16 ans avec son père. A son retour des camps, c’est une jeune femme de 18 ans qui doit se réapproprier son corps.

    Dans le Paris de la Libération, Marceline Loridan devient porteuse de valises pour le FLN algérien, vit ses amours librement et rencontre entre autres Georges Pérec et Edgar Morin. C’est d’ailleurs devant la caméra d’Edgar Morin et de Jean Rouch qu’elle apparaît en 1951 dans Chronique d’un été.

    En 1953, Marceline Loridan rencontre le documentariste néerlandais Joris Ivens de 30 ans son aîné. Le couple parcourt la planète au gré d’engagements anticolonialistes, au Vietnam notamment, et tourne plusieurs films célébrant la révolution culturelle en Chine dans les années 1970.

    Ces dernières années, Marceline Loridan-Ivens, choquée par la résurgence de l’antisémitisme en Europe, avait entrepris de raconter dans des livres remarqués, sa jeunesse dans les camps, la mort de son père, puis sa lente reconstruction après-guerre.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.