GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: quel remaniement après la démission de Collomb?

    media Emmanuel Macron va-t-il suivre l'avis de son Premier ministre Edouard Philippe, partisan d'un vaste remaniement? REUTERS/Philippe Wojazer

    Depuis la démission de Gérard Collomb, le gouvernement est en attente d’un remaniement. S'agira-t-il d'un simple remplacement au ministère de l'Intérieur ou d'un remaniement plus large ? La question devrait être tranchée en début de semaine.

    C’est le temps des rumeurs et des hypothèses. Et celle d’un remaniement important et pas simplement d’un remplacement de Gérard Collomb semble tenir la corde. Plusieurs signaux laissent en effet penser que le chef de l’Etat allait cette fois se ranger à l’avis d’Edouard Philippe, partisan depuis la démission de Nicolas Hulot, d’opérer un renouvellement significatif au sein du gouvernement.

    Une telle opération permettrait de tourner la page des couacs, se séparer des ministres peu performants et donner un « nouveau souffle », comme l’a expliqué Richard Ferrand, le nouveau président de l’Assemblée nationale, dans un entretien au Journal du dimanche.

    Dans le cas d’une telle réorganisation d’ampleur, le Premier ministre pourrait alors remettre sa démission avant d’être renommé à la tête d’un gouvernement Philippe III. Cela lui permettrait de prononcer un discours de politique générale et de marquer l’ouverture d’une nouvelle étape.

    Dans ce remaniement, la nomination d’un ministre de l’Intérieur reste une question clef. Quel profil choisir ? Un poids lourd de la politique ou un expert ? Par exemple, Jean-Yves Le Drian ou François Molins, le procureur de Paris, dont les noms ont été évoqués parmi d’autres. « Quand il y a un politique, il fait n’importe quoi », s'exclame un ministre, faisant allusion au départ fracassant de Gérard Collomb. Verdict vraisemblablement avant le prochain Conseil des ministres.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.