GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 11 Octobre
Vendredi 12 Octobre
Samedi 13 Octobre
Dimanche 14 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 16 Octobre
Mercredi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: étudiants, salariés et retraités unis contre «la casse du modèle social»

    media Plusieurs syndicats dont la CGT de Philippe Martinez (au centre) ont appelé à manifester partout en France contre la politique d'Emmanuel Macron, le 9 octobre 2018. Thomas SAMSON / AFP

    C'est un test important pour les syndicats qui peinent à mobiliser ces derniers mois. Etudiants, salariés et retraités étaient appelés à faire grève ce mardi 9 octobre. Des manifestations ont déjà eu lieu dans plusieurs villes de France. Les syndicats appellent à la mobilisation contre « la destruction du modèle social » par le gouvernement.

    A Paris, les organisations syndicales avaient donné rendez-vous aux manifestants à 14h sur le boulevard Montparnasse. Ils étaient 11 500 dans la capitale selon la préfecture de police, 21 500 selon le cabinet Occurrence pour un collectif de médias, et 50 000 selon les syndicats. Pierre Martinez, le numéro un de la CGT et Pascal Pavageau, son homologue de Force ouvrière ont défilé côte à côte en tête du cortège, rapporte notre journaliste sur place Ariane Gaffuri.

    Derrière eux, de nombreux manifestants   travailleurs, retraités, lycéens, étudiants – et des camionnettes surplombées des traditionnels ballons géants aux couleurs des syndicats : orange, rouge, violet.

    Tous s’opposent à « la casse du modèle social français, à cette politique individualiste qui creuse les inégalités ». Avec Emmanuel Macron, « les riches sont de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres ».

    Les manifestants réclament un plus juste partage des richesses au travers de l’augmentation des salaires, des pensions et des minima sociaux. Les retraités veulent la suppression du gel de leur pension, les lycéens s’élèvent contre la sélection de Parcoursup qui a laissé un grand nombre d’entre eux sans solution d’inscription cette année.

    Les principaux syndicats seront reçus par l’exécutif ce mercredi. Et si rien ne sort de cette réunion, ils ont bien l’intention de continuer à protester.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.